A-Cold-Wall poursuit ses expérimentations entre couture et streetwear

Le kit « de survie » avec lunettes, masque anti-poussières fines et bouchons d’oreilles distribué à l’entrée du show A-Cold-Wall laissait présager le pire…Finalement, pas de tempête, ni d’ouragan ! Mais une performance conceptuelle très maîtrisée autour « de l’homme, de la forme et de la structure », mise en scène par le designer du label, Samuel Ross, pour dévoiler sa collection masculine pour le printemps-été 2019.
 
Deux looks de la collection A-Cold-Wall - DR

Alors que le public enfilait masque et lunettes, surgit du fond de la scène, située dans une ex-brasserie, avançant lentement dans le bruit assourdissant d’un énorme ventilateur, un groupe de personnes encapuchonnées et vêtues de tuniques poussiéreuses, recouvertes de terre couleur cendre… chaussées de Nike revisitées par Samuel Ross. C’est, semble-t-il, le deuxième modèle que le créateur réalise pour la marque sportive, à en croire l’image qu’il a postée sur Instagram à la veille du show.
 
Dans la foulée, se présentent les premiers mannequins. Tennis blanches aux pieds, ils sont habillés de pantalons et gilets asymétriques, truffés, selon les silhouettes, de poches, zip, fins cordons et autres bandes Velcro, en référence au langage sportif, avec de longues écharpes trainant jusqu’à terre. Une écharpe est quant à elle composée de coussins gonflés d'air comme un gilet de sauvetage.
 
Les pantalons, modulables et hyper confortables, sont réalisés dans des nylons ultra-légers. Ils peuvent s’ouvrir latéralement ou sur le devant. Ils sont parfois gonflés sur certaines parties de la jambe par des poches-coussinets ou des sacs-prothèses attachés par des sangles.
 
Pixel Formula

Des empiècements en cuir ou laine colorés (vieux rose, jaune d’or, rouge, bleu, etc.) viennent illuminer l’habituelle palette minimaliste de Samuel Ross, en s'incrustant notamment dans des tops ou encore un manteau, aéré dans le dos par des ouvertures en forme de hublot.
 
Le créateur, récent finaliste du Prix LVMH, qui a travaillé pour Virgil Abloh, signe ici une collection particulièrement aboutie, conjuguant dans un équilibre parfait portabilité et recherche. Il innove autant dans l’utilisation de nouvelles textures (nylon, plastique, filet de pêcheur, couverture argentée de survie, etc.) que dans la structure du vêtement, jouant sur les asymétries et les pièces détachables, imaginant des habits en constante évolution.
 
A signaler aussi les accessoires, en particulier les sacs aux formes design et graphiques réalisés par des artisans locaux avec la technique de l’impression 3D, tandis que de micro-pochettes sont portées en bandoulière par le biais d'un ruban.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés