Adidas s'associe à Siemens pour son projet Speedfactory

En s'associant avec Siemens, Adidas veut donner un alter ego digital à son concept de Speedfactory. Les deux groupes allemands mettent sur pied un programme commun de recherche et développement.
La Futurecraft M.F.G. - Adidas

Avec son idée de Speedfactory, initiée en 2015, Adidas a mis sur pied un concept d'unité de production installé à proximité de ses consommateurs et répondant rapidement aux tendances de consommation, en particulier sur le marché de la personnalisation. La première usine de ce type a été installée l'an passé avec la société Oechsler à Ansbach, en Bavière. Le premier modèle, la Futurecraft M.F.G., pour « Made For Germany », est annoncé pour cette année. Et le groupe allemand prépare l'ouverture de sa première unité américaine à proximité d'Atlanta.

L'accord trouvé avec Siemens doit permettre à Adidas de « simuler, tester et optimiser l'intégralité du process de production », explique la marque dans un communiqué.

« En digitalisant la chaîne de valeur, nous serons capables d'implémenter de nouvelles innovations technologiques plus rapidement, rendre plus efficiente et transparente l'utilisation de ressources, et répondre de manière plus flexible aux besoins individuels des consommateurs, explique Gerd Manz, vice-président technologie et innovation d'Adidas. Et leur donner ce qu'ils veulent quand ils le veulent. »

Selon les deux groupes, cette approche digitale doit ainsi permettre de réduire encore les délais entre la commande d'un produit personnalisé et sa livraison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

SportTextileInnovations