Amazon investit dans la livraison par drone en France

Amazon a annoncé jeudi l'ouverture près de Paris d'un centre de développement de logiciels de gestion du trafic des drones, que le groupe américain entend utiliser pour ses livraisons.


DR

Basé à Clichy (Hauts-de-Seine), ce centre doit héberger une douzaine de spécialistes logiciel chargés de plancher sur un système de gestion du trafic sécurisé des drones qui viendra compléter le contrôle du trafic aérien existant, a précisé Amazon dans un communiqué.

Ce système sera dédié à Prime Air, le programme de livraison par drones en 30 minutes que prépare le géant américain du Web.

« Il permettra d'effectuer des opérations de drones à basse altitude en toute sécurité en fournissant un accès à l'espace aérien et au geofencing (fonction permettant de surveiller le déplacement et de prendre des mesures si l'appareil s'écarte de sa trajectoire, ndlr), d'identifier et de séparer le trafic aérien en temps réel, de planifier des vols intégrant la gestion des imprévus et le contournement des fortes intempéries », a expliqué Amazon.

L'équipe française rejoindra le réseau des centres de développement Prime Air qui travaille déjà sur le projet aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Autriche et en Israël.

Amazon, qui a réalisé sa première livraison par drone à un particulier britannique en décembre, ne donne pas de date pour la généralisation de son programme mais écrit sur son site que, « un jour, voir des engins Prime Air sera aussi normal que voir des fourgons postaux sur les routes ».

Outre le défi technologique, la livraison par drone suppose aussi que les autorités de l'aviation civile donnent leur feu vert.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - DiversInnovations