Bulgari ouvre la plus grande manufacture joaillère d’Europe

LVMH affiche ses ambitions dans le segment de la joaillerie avec la montée en puissance de Bulgari, la marque italienne qu’il a rachetée pour 3,7 milliards d’euros en 2011. Cette dernière vient en effet d’inaugurer une usine gigantesque, qu’elle définit dans un communiqué comme « la plus importante manufacture de joaillerie en Europe ».

La nouvelle usine de Bulgari - LVMH

Cette grande structure d’avant-garde de 14 000 m² a vu le jour en début d’année à Valenza, au cœur du district de l’orfèvrerie made in Italie, situé dans la région du Piémont. Elle réunit sous un même toit les vieux sites de production piémontais du joaillier situés à Valenza et à Solonghello.

Elle regroupe ainsi en son sein toutes les phases de la production, des prototypes à la réalisation de toutes les collections de la marque à l’exception de la haute joaillerie, qui continue à être réalisée à Rome dans un atelier destiné lui aussi à être agrandi.

La nouvelle usine emploie 400 personnes, mais Bulgari annonce l’embauche de plus de 300 personnes dans le cadre de ce projet d’ici à 2020, portant à près de 700 l’effectif total sur place.

Le nouveau site de production de la maison romaine, dont le projet a été mis au point par l’agence d’architecture Open Project, a été conçu pour avoir le moindre impact sur l’environnement et accueille également la Bulgari Jewellery Academy, l’école technique mise ne place par la griffe pour former de jeunes artisans bijoutiers.

L’investissement total s’élève à « quelques dizaines de millions d’euros », selon LVMH, une somme estimée à 35 millions par certains observateurs.  

Avec cette nouvelle structure, Bulgari, dont le chiffre d’affaires approche les 2 milliards d’euros, souhaite doubler sa production.



Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

JoaillerieIndustrie