Défilés hommes : cinq tendances pour l’automne-hiver 2018-19

Les migrants et réfugiés poussés sur les routes de l’exil, le terrorisme, les catastrophes naturelles... L’instabilité qui caractérise le monde actuel a poussé les couturiers à la réflexion cette saison, les amenant à aborder des thèmes forts comme celui de la protection et de la survie. Cela s’est traduit par un outerwear aux volumes élargis et arrondis pour mieux envelopper le corps et permettre un habillement fonctionnel multi-strates. Les pantalons sont amples et confortables (jogging ou à taille élastiques). Le nylon, qui avait percé les dernières saisons, est omniprésent, tout comme les tissus techniques ultra-résistants. L’homme doit se protéger contre les intempéries, mais pas seulement. Il doit pouvoir se mouvoir et voyager sans entrave avec tout le nécessaire sur lui. C’est un monde glacial et hostile qui s'annonce, à en croire les collections de mode masculine présentées au Pitti Uomo et à la Fashion Week de Milan du 8 au 15 janvier 2018.

1) Masqués

Yoshio Kubo masque les visages avec délicatesse - DR

Se protéger de l’extérieur et des regards. Le masque symbolise le mieux le thème de la protection mis en avant par les couturiers dans leur collection automne-hiver 2018-19. Sur les podiums italiens, l’homme était masqué au sens propre comme au figuré avec des capuches au col montant ne laissant voir que les yeux, façon manifestants Black Bloc, des passe-montagnes avec têtes de mort (Beyond Closet), des cagoules de motard (The Soloist). Certains créateurs sont allés plus loin dans le propos, tel Moschino avec ses masques en cuir ou en latex et Palm Angels avec ses cagoules hérissées de pointes métalliques.

2)  Nomades multi-équipés

takahiromiyashita the soloist barde ses mannequins d'habits - Pitti Immagine ph Giannoni Giovanni

Jamais comme en cette saison, les créateurs ont repoussé les limites autour de la notion de vêtement. Il ne s’agit plus seulement d’habiller, mais d’équiper contre les adversités, tout en favorisant le mouvement et les longs voyages d’un homme qui doit être paré à toutes épreuves, comme on l’a vu aussi à Londres avec Graig Green et ses habits-tente ou radeau, tandis qu’à Milan les rescapés de l'Himalaya de Yoshio Kubo sont équipés d’un parachute déployé.

L’on s’habille par stratifications, les longs manteaux, ou juste leur doublure et autres tuniques, se portent sous la veste, sous le blouson ou même sous un pull-over avec des habits de secours fixés dans le dos ou à la taille (The Soloist). Les vêtements réversibles ou décomposables sont omniprésents, tout comme le « deux en un » proposé chez Bmuet(te) ou chez Sunnei, où le sac à dos, prêt à se hisser comme « it bag » de l’hiver prochain, est carrément incorporé dans le dos d’une doudoune.

3) Les gants

Les gants de motard revus par Les Hommes - © PixelFormula

Avec le sac à dos, c’est l’autre accessoire tendance de l’hiver 2018-19, à condition qu’il soit original et voyant, le plus souvent issu du monde du travail : en caoutchouc coloré chez Undercover, moufles fourrées chez Fendi, longs gants glamour noir chez Moschino, en cuir rouge ornés de broderies chez Dolce & Gabbana, en crocodile chez Prada, en cuir façon motard avec des attaches chez Les Hommes.

4) Cow-boy

Le cow-boy chic de Dsquared2 - © PixelFormula

Shearling, tartan et velours côtelé sont les grands vainqueurs de cette tournée. Ces trois éléments (sans oublier le jeans lui aussi présent en grande force), caractéristiques de l’univers western avec leur côté vintage, du manteau en peau de mouton retourné, à la chemise de bucheron à carreaux (de préférence rouge et noir à la Woolrich), en passant par le blouson de velours, ont envahi les podiums, se déclinant à toutes les sauces.

Caban, bomber modèle aviateur, duffle-coat pour le shearling (Dirk Bikkembergs le propose même dans une version argentée). Le motif écossais se décline quant à lui dans sweaters, chemises, manteaux et pantalons jusqu'à en lasser, tandis que les ensembles en velours à fines ou grosses côtes sont aussi omniprésents.

Le filon cow-boy a parcouru plusieurs collections, également par petites touches, avec les ceinturons à grosse boucle ou médaillon et le typique lacet de cuir noué au cou avec son aigle en métal. On retrouve le style western dans les détails de certaines chemises à poches poitrine ou dans les décorations simulant les étuis de revolver sur quelques pantalons.

5) L’écharpe de supporter

Voir le défilé
L'écharpe aux couleurs de Versace - © PixelFormula

C’est l’accessoire le plus cool de la saison ! Et certainement le plus commercial. En laine, avec ses longues franges et inscriptions colorées, l'écharpe de supporter fera fureur l’hiver prochain. Versace propose son modèle personnalisé avec logo. Magliano l’utilise comme déclaration d’amour pour garçons timides avec l'inscription « Be lellissima » tout du long. Les frères George et Michael Heaton, duo créatif de Manchester du label Represent, la revisitent aux couleurs noir et rouge du Milan AC, en l’honneur de leur premier défilé dans la capitale lombarde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés