Elle et Version Femina s'engagent pour le bien-être des mannequins avec Kering et LVMH

Après Kering et LVMH, c'est au tour des magazines Elle et Version Femina de militer pour le bien-être des mannequins, en signant la charte mise au point en septembre 2017 par les deux mastodontes du luxe français.


Erin Doherty (ELLE), Antoine Arnault (LVMH), Catherine Roig (Version Femina), Marie-Claire Daveu (Kering) signant la charte - Emanuele Scorcelletti via Instagram @elle

Ce texte, qui bannit entre autres le travail des mannequins âgés de moins de 16 ans ou de ceux qui font moins d'un 34, a pour but de garantir des conditions de travail respectueuses à ces (souvent très jeunes) acteurs de l'industrie de la mode.

Pour Erin Doherty, directrice de la rédaction du magazine Elle : « il est salutaire que la profession se réveille enfin. Nous transformerons le système si nous œuvrons collectivement ». Un avis partagé par l'américain Condé Nast, qui a dévoilé jeudi son code de conduite à l'attention de tous ceux qui travaillent sur les shootings du groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversMédias