Emmanuelle Khanh : disparition d'une pionnière du prêt-à-porter

La styliste Emmanuelle Khanh, pionnière du prêt-à-porter en France dans les années 1960, est décédée vendredi matin à son domicile parisien à l'âge de 79 ans, a annoncé sa famille à l'AFP.

Emmanuelle Khanh - DR

« La famille de la créatrice de mode Emmanuelle Khanh a la tristesse d'annoncer son décès ce vendredi matin entourée des siens », précise le communiqué. « Elle nous a quittés dans son sommeil, emportée par un cancer contre lequel elle s'est battue pendant plusieurs semaines », a précisé son fils, Othello Khanh.

La créatrice avait épousé en 1957 le designer Quasar Khanh, décédé en juin 2016, et dont elle a eu aussi une fille, Atlantique.

Emmanuelle Khanh a crée un style pour les jeunes femmes de l'époque en libérant les formes et les matières, avec des jupes à taille basse et des chemisiers à col long, car elle était convaincue que la mode devait descendre dans la rue et ne pas se cantonner à la Haute Couture. Fidèle à cette pensée, la styliste française a été la première à s'associer à Le Redoute en dessinant une collection pour la rubrique « créateurs ».

Emmanuelle Khanh a aussi connu le succès avec sa ligne de solaires et surtout avec son modèle oversize qui a marqué les années 1970. Elle ne sortait d'ailleurs jamais sans ses grandes lunettes grâce auxquelles tout le monde la reconnaissait.

Elle lance en 1962 une griffe, Emma Christie, avec la styliste Christiane Bailly. Styliste free lance jusqu'en 1970, elle travaille pour des boutiques comme Dorothée Bis, ou Laura de Sam Rykiel, époux de Sonia, collaborant avec Cacharel et Missoni, avant de lancer sa marque éponyme en 1969.

Une griffe de prêt-à-porter féminin, baptisée Emmanuelle Khanh, avec laquelle elle a pu exprimer entièrement son univers, et faire de la maille et de la broderie sa signature (voir ici son interview en 1977). Après plusieurs années difficiles, la marque a été rachetée en 2008 par un pool d'investisseurs qui l'a récemment relancé, en octobre 2016.

Bien que la styliste ne soit plus complètement aux commandes de sa griffe, Emmanuelle Khanh était encore présente pour veiller sur le style du renouveau des collections de prêt-à-porter et de maillots de bain prévues pour le printemps-été 2017.

« Moi, je ne faisais pas de la mode, je faisais des vêtements féminins, pour que les femmes se trouvent belles. Quand on se sent belle, on est plus apte à être joyeuse ! » avait-elle déclaré en octobre 2016 à l'occasion de la mise en vente de quelque 150 vêtements issus de sa collection personnelle.

Avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - DiversCréationPeople