Foot Locker bénéficie aussi de l'allant des sneakers premium

Foot Locker maintient ses ventes pour le premier trimestre de son exercice au-dessus de la barre des 2 milliards de dollars (2,025 milliards). Le groupe américain a même vu ses ventes augmenter de 1,2 %, alors que le secteur de la distribution reste complexe. Lors du dernier exercice, ses ventes étaient restées stables, à 7,78 milliards de dollars. A périmètre comparable, ses ventes ont cependant reculé de 2,8 %, mais le groupe fait sensiblement mieux que ce qu'attendaient les analystes financiers, qui tablaient sur un recul de 3,6 %, selon Consensus Metrix, pour le trimestre clos le 5 mai.


Foot Locker

La marge brute du groupe s'est contractée, passant de 34 % à 32,9 % par rapport au premier trimestre de son exercice précédent. « La proposition de produits premium continue de s'améliorer, avec une profondeur et une largeur de gamme dans les styles les plus recherchés qui s'améliore dans nos marques phare, explique Richard Johnson le PDG du groupe. Cela nous offre un premier trimestre au-delà de nos attentes. » 

A noter que les performances de Kids Foot Locker sont aussi en progression.

En revanche, en Europe, le groupe accuse un recul à deux chiffres de son chiffre d'affaires, notamment du fait de fortes périodes de promotions, les enseignes Sidestep et Runners Point étant toujours en nets reculs. Le groupe table sur un meilleur second semestre sur le Vieux Continent.

Globalement, la chaussure a marqué le pas au cours du trimestre, en particulier chez la femme. Le groupe souligne dans un échange avec les analystes financiers que l'an passé, il avait bénéficié de l'engouement pour l'offre Fenty chez Puma. Cette année, la période n'a pas connu de lancement majeur pour la femme... en résulte un recul à deux chiffres pour ce segment.

Chez l'homme, le basket est en repli. « Nous commençons à voir certains avantages de la distribution plus serrée de la marque Jordan, avec une meilleure vente de Jordan Retros, précise toutefois Richard Johnson. Comme nous l'avons déjà mentionné, les allocations réduites continueront d'apporter des vents contraires au cours des prochains trimestres, mais ils diminueront au fil de l'année. Les signatures Basketball sont en repli, mais nous continuons à voir la force de Lebron avec son modèle pour les matchs et la Soldier. De plus, la PG livre une croissance saine. »

L'autre domaine florissant reste le running. La catégorie continue de progresser. Côté modèles urbains, Vans et Fila dament actuellement le pion à Adidas, Converse ou Puma .En revanche, le textile progresse à vive allure, avec l'essor des styles 90's de Nike et Adidas, mais aussi de Fila et Champion.

Le résultat opérationnel du groupe passe lui de 268 à 224 millions de dollars. Le groupe, qui opère 3284 magasins dans 24 pays, mise aussi sur le digital. L'ensemble de ses enseignes (Foot Locker, Kids Foot Locker, Foot Action, Champ Sports, etc.) sont en train de migrer vers une nouvelle plateforme digitale.

Pour l'ensemble de l'exercice, la direction vise la stabilité, voire une légère croissance des ventes. La marge brute pourrait s'améliorer de 10 à 30 points de base sur l'ensemble de l'année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

SportBusiness