Gap se voit confié à l'ancien patron de Billabong

Le détaillant de vêtements américain Gap a nommé Neil Fiske au poste de président-directeur général de sa marque principale. Il prendra ses fonctions le 20 juin et rendra des comptes directement au PDG du groupe, Art Peck.


Neil Fiske est nommé responsable mondial de la marque Gap - Facebook: Gap
 
« Neil dispose d'une expérience significative dans les domaines de la vente au détail et des vêtements, et sa capacité à transformer et à repositionner des marques n'est plus à prouver, explique Art Peck dans un communiqué. C'est un cadre expérimenté qui comprend les mécanismes du secteur, la valeur d'une stratégie omnicanale, et le besoin de construire une marque progressiste et actuelle. Je crois que Neil est le chef qu'il nous faut pour renforcer la marque Gap ». 

Avant Gap, Neil Fiske a dirigé Billabong International en tant que PDG. Au sein du groupe australien de marques de glisse, le dirigeant mis en place un plan visant à concentrer les ressources sur les trois marques phares du groupe Billabong, Element et Rvca. Il a au passage décidé de se séparer de marques jugées moins stratégiques. Son plan au sein du groupe Billabong était aussi de construire une stratégie internationale cohérente, là où le groupe procédait par régions avant son arrivée. Il a aussi mis sur pied une approche omnicanale, alors quasi inexistante. Précédemment, il avait passé cinq ans au poste de PDG d'Eddie Bauer, et cinq autres années en tant que PDG de Bath & Body Works.
 
Au sein du groupe d'habillement américain, Neil Fiske prend le relais de Jeff Kerwin, qui a quitté son poste au mois de février. La marque principale de la multinationale Gap est le point faible du groupe, alors que les deux autres labels Banana Republic et Old Navy réalisent des performances bien meilleures.

Au cours du dernier trimestre, les recettes totales du groupe Gap ont atteint 3,78 milliards de dollars (3,20 milliards d'euros), dépassant les prévisions des analystes qui tablaient sur 3,61 milliards de dollars (3,05 milliards d'euros), grâce aux résultats en redressement de sa marque Banana Republic.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterNominations