Giorgio Armani : débrayage dans une usine contre des licenciements massifs

Giorgio Armani : débrayage dans une usine contre des licenciements massifs

Le groupe italien réorganise sa production avec, à la clé, 110 licenciements sur un effectif de 184 dans son usine de Settimo Torinese, spécialisée dans les vestes pour homme, près de Turin. 

Passé un délai de 40 jours, l'article n'est consultable que par les membres Premium.