Henkel : le pôle beauté dégage une croissance organique de 0,4 % au 2e trimestre

Henkel a revu en baisse jeudi son objectif de croissance du bénéfice annuel, la baisse des monnaies des marchés émergents et la hausse des prix des matières premières ayant rogné les résultats du deuxième trimestre.


Croissance organique de 0,4 % au 2e trimestre pour le pôle beauté - Henkel

L’action, qui s’est reprise peu à peu après que le groupe de produits de grande consommation eut fait état en mars de problèmes de livraison en Amérique du Nord, est indiquée en baisse de 3,3 %, selon le courtier Lang & Schwarz.

Le fabricant de la lessive Persil et de la colle forte Loctite a dit que le chiffre d’affaires trimestriel avait enregistré une croissance organique de 3,5 %, à 5,143 milliards d’euros, dépassant de peu le consensus des analystes.

Le bénéfice par action a augmenté de 2 % à 1,58 euro, en deçà du consensus qui le donnait à 1,61 euro, conséquence des retombées négatives des effets de change et des prix des matières premières.

Pareillement, le bénéfice d’exploitation ajusté trimestriel s’établit à 926 millions d’euros, moins que le consensus de 937 millions.

Henkel a confirmé son objectif d’une croissance organique annuelle de 2 % à 4 % mais il a abaissé celui de la croissance du bénéfice par action, ramené de 5 %-8 % à 3 %-6 %.

Le concurrent Beiersdorf a relevé la semaine dernière d’un point de pourcentage, à 5 %, sa prévision de croissance de chiffre d’affaires de 2018 après avoir enregistré au premier semestre une croissance organique plus marquée que prévu.

Des effets de change défavorables ont réduit le CA publié de quelque 310 millions d’euros, soit 6,1 % retranchés, a précisé le président du directoire Hans van Bylen, ajoutant que sans l’impact des changes, le bénéfice par action a augmenté de 7,7 %.

Les effets de change proviennent surtout de marchés émergents tels que la Turquie, la Russie et le Mexique, dont les monnaies se sont affaiblies, cependant que l’impact du dollar a été au deuxième trimestre moindre qu’au premier.

Henkel a précisé que ses activités en Amérique du Nord étaient revenues à la normale après avoir récupéré des problèmes de livraison.

Le pôle beauté, qui comporte notamment les shampooings Schwarzkopf, a dégagé une croissance organique de 0,4 % et le segment produits d’entretien, lessives et détergents de 2,9 %.

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

CosmétiquesEsthétismeCoiffureBusiness