Hop Lun reprend la lingerie Scandale

C’est finalement le Chinois Hop Lun qui reprendra les rênes de Scandale. Le tribunal de Commerce de Paris vient de confier la maison de lingerie française à l’entreprise hong-kongaise. Hop Lun est ainsi préférée à l’Alsacien Wolf et au Tunisien Best Sewing.


6ixty8ight marque de Hop Lun, collection automne-hiver 2007/2008

Car l’entreprise chinoise fondée en 1993 a été de loin la plus convaincante. Alors que Wolf proposait 50 000 euros pour la reprise de Scandale, le PDG de Hop Lun, le Suédois Erik Ryd, en offrait 250 000 ainsi que le reclassement de tous les salariés de l’entreprise soit soixante-dix personnes. Mais Hop Lun ne s’est pas arrêté là puisqu’il propose de garder huit employés de Scandale.

Une reprise vitale pour la maison de sous-vêtements fabriqués à Troyes depuis 1933, car rien ne va plus pour Scandale. Séparée en 2000 du groupe de textile aubois Devanlay qui souhaitait se concentrer sur Lacoste et son crocodile plus que rentable, l’entreprise de lingerie connaît depuis des vagues de licenciements successives.

Hop Lun se lance donc pour défi de remettre sur pied Scandy, qui compte les griffes Scandales Femme et Scandale Homme. Pour ce faire, le groupe chinois au chiffre d’affaires de 200 millions d’euros et aux 16 000 salariés à travers le monde va commencer par opérer une refonte des gammes Scandale grâce à un nouveau bureau de style. Des lignes qu’on retrouvera sur le marché international d’ici à janvier 2008 principalement dans les grandes surfaces.

Pour Hop Lun, il s’agit surtout d’élargir son panel de griffes. Après avoir bâti son succès dans la confection de marques de distributeurs comme Carrefour ou encore le géant américain Wal Mart, le groupe déjà propriétaire de la lingerie signée No Roméo, 6ixty 8ight, Olingerie et Marie Meili souhaite avant tout jouir de l’image du raffinement français et d’un nom à la renommée internationale.

Dès à présent, la lingerie griffée Scandale sera manufacturée dans des usines Hop Lun en Chine et au Bangladesh. De fait, l’usine troyenne fermera définitivement ses portes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

LingerieCollection