Hugo Boss fait mieux que prévu au deuxième trimestre

Berlin, 2 août 2017 (AFP) - Le groupe de prêt-à-porter allemand Hugo Boss a annoncé mercredi un deuxième trimestre meilleur que prévu, profitant des premiers effets de sa restructuration lancée l'automne dernier.

Hugo Boss va mieux - Hugo Boss

Pour la période d'avril à juin, le chiffre d'affaires a grignoté 2 %, à 636 millions d'euros, avec des ventes en hausse aux Etats-Unis et en Asie, mais en léger recul en Europe.

Le marché chinois s'est montré particulièrement dynamique, avec un bond des ventes de 14 %, a souligné le groupe, connu surtout pour ses lignes de vêtements pour hommes. Son bénéfice net a été multiplié par 5 à 57,6 millions d'euros. « Notre nouvelle orientation stratégique commence à porter ses fruits (...) en particulier aux Etats-Unis et dans le commerce en ligne », a estimé Mark Langer le patron de Hugo Boss, cité dans un communiqué.

Pour mettre un terme à l'érosion de ses ventes, la firme de Metzingen (sud) avait lancé plusieurs mesures correctives à l'automne dernier, passant par la fermeture de magasins non rentables, un recentrage sur ses deux marques phare HUGO et BOSS et un développement du commerce en ligne.

Le patron de l'entreprise a confirmé les objectifs pour 2017, se disant « aussi confiant » pour l'année suivante, estimant que la réorientation du marketing du groupe a été accueillie de façon très positive.

L'année en cours sera celle de la stabilisation, avec un chiffre d'affaires attendu au niveau de celui de 2016, soit quelque 2,7 milliards d'euros, et l'espoir d'une remontée des ventes l'année suivante. Les bénéfices devraient de leur côté progresser de 10 %, a réaffirmé le groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterBusiness