Hugo Boss : le Groupe Bruxelles Lambert serait entré au capital

Une reprise des ventes en Chine et au Royaume-Uni au dernier trimestre 2016, un plan de redressement mis sur pied par le nouveau directeur général, Mark Langer, des analystes financiers qui s'expriment sur le potentiel à long terme du groupe : Hugo Boss montre des signes encourageants en ce début d'année 2017 (lire « Hugo Boss vise un retour à la croissance en 2018 »).
GBL est-il entré au capital d'Hugo Boss ? - © PixelFormula

C'est, semble-t-il, également l'analyse du Groupe Bruxelles Lambert (GBL). La société de portefeuille belge, qui possède des participations dans Total, Pernod Ricard ou encore Adidas, aurait, selon le média allemand Manager Magazin, qui cite des sources proches du dossier, pris une participation de 3 % au capital coté d'Hugo Boss.

Pour l'heure, GBL, qui est contrôlé par la société suisse Pargesa (elle-même appartenant pour moitié au canadien Financière Power et au groupe familial belge Frère), n'a pas confirmé cette information. Hugo Boss a, de son côté, expliqué à Manager Magazin qu'aucun document règlementaire n'avait été déposé. De tels documents sont cependant obligatoires pour des prises de participation supérieures à 3 % du capital d'une entreprise cotée.

L'action d'Hugo Boss a bondi suite à la diffusion de cette information, Manager Magazin relevant notamment que le Groupe Bruxelles Lambert entretient une relation de confiance avec l'italien Marzotto, qui possède environ 10 % d'Hugo Boss.

Car cette prise de participation, qui reste donc modeste, pourrait être le signe de mouvements forts. GBL s'est en effet construit une réputation d'actionnaire actif. Longtemps spécialiste des investissements stratégiques dans l'énergie et les matières premières, le groupe belge a fait une entrée remarquée dans le capital de l'équipementier sportif Adidas lorsqu'il a passé le seuil des 3 % en juillet 2015. Depuis, un nouveau directeur général, Kasper Rorsted, est à l'œuvre... et GBL a progressivement fait grandir sa participation. Celle-ci était de 7,2 % au 30 septembre 2016 et Ian Gallienne, son administrateur délégué, est entré au conseil d'administration d'Adidas.

L'exemple du géant allemand laisse à penser que GBL pourrait également s'implanter dans Hugo Boss. Reste à voir s'il validera le plan stratégique de Mark Langer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresBusiness