International Woolmark Prize : les noms des finalistes européens dévoilés

Woolmark a révélé ce mardi à Londres les noms des quatre gagnants de la demi-finale européenne de l’International Woolmark Prize, avant une autre demi-finale qui aura lieu à New York dans la semaine. Parmi les vainqueurs de cette demi-finale européenne, deux sont originaires du Royaume-Uni et spécialisés dans la mode masculine : Nicholas Daley et Daniel Fletcher. Les deux autres lauréats sont Edward Crutchley, un designer de mode homme et femme, et les Suédois Saif Bakir et Emma Hedlund pour Cmmn Swdn, qui ouvrait la dernière Fashion Week homme à Paris.


Les demi-finalistes Daniel Fletcher et Nicholas Daley

Les gagnants des autres demi-finales sont les Chinoises Angel Chen et Zhi Chen, de la marque I-Am-Chen, le Japonais Yohei Ohno et le Sud-Coréen Mooyeol Lee, de la marque Youser, qui a remporté la demi-finale à Hong Kong la semaine dernière.

Maintenant, les créateurs vont devoir travailler sur leur collection pour la finale rassemblant les concurrents des différents continents, qui aura lieu au début de l’année prochaine, une fois les candidats américains retenus.

Juste après la remise des trophées par Jefferson Hack, Nicholas Daley et Daniel Fletcher paraissaient sincèrement abasourdis d’avoir gagné, mais aussi pleins d’enthousiasme à l’idée de continuer l’aventure et de pouvoir aller jusqu’au bout du développement de leurs designs. « C’est extraordinaire, je ne m’y attendais pas du tout. Pour l’instant, nous n’avons créé que des prototypes avec des échantillons de tissu et j’ai vraiment hâte de passer à l’étape suivante ! » s’exclame Nicholas Daley. Daniel Fletcher n’arrivait pas non plus à y croire. « Je n’en reviens pas. C’est incroyable de penser que les juges ont vu ce que je fais, de savoir que ces gens que je respecte depuis si longtemps croient en moi. »

Expansion, prestige et modèle positif

La finale du prix Woolmark représente beaucoup pour ces deux créateurs qui n’en sont qu’aux balbutiements de leurs activités respectives. Tous deux ont lancé leur propre marque à peine sortis de l'école Central St Martins : pour Nicholas Daley, c’était il y a quatre ans et pour Daniel Fletcher il y a trois ans seulement.

« C’est vraiment important que des programmes comme celui-ci existent. Cela va me permettre de développer ma collection », souligne Daniel Fletcher, qui rappelle que le quotidien d’un designer à la tête de sa propre marque est en réalité moins créatif que ce que l’on imagine. « Il y a tellement de choses à faire tous les jours que je n’ai pas forcément le temps d’expérimenter comme je veux. »

Mais un autre avantage de ce concours pour les deux créateurs est le prestige qu’ils vont gagner auprès des fournisseurs. « J’ai dû faire tellement de recherches et comparer tant de fournisseurs pour cette présentation », soupire Daniel Fletcher. « Ils ont accepté de travailler avec moi parce qu’ils savaient que je participais au prix Woolmark. Cela m’a ouvert de nouvelles portes et c’est déjà très important. »

Nicholas Daley a constaté la même chose. « Le simple fait de participer au prix Woolmark va nous apporter beaucoup de prestige. Si je gagne, je vais pouvoir faire connaître mon nom sur différents marchés. Évidemment, ce serait aussi formidable pour l’aspect financier, mais le développement de la notoriété est aussi essentiel. Cela pourrait me permettre de développer encore plus mes idées créatives et peut-être même d’imaginer quelque chose que je n’aurais jamais fait sans ce concours. »


Saif Bakir et Emma Hedlund pour Cmmn Swdn - International Woolmark Prize

Si cela pourrait représenter un tremplin non négligeable pour son activité, Nicholas Daley aimerait aussi profiter de cette visibilité accrue de son profil pour devenir un modèle culturel enrichissant pour les plus jeunes, aussi bien en termes « d’investissement personnel et de dépassement de soi que pour représenter ce que peut être le design de mode homme en 2018 ». « On parle beaucoup de ce que cela représente en termes de croissance professionnelle et créative », pointe-t-il, « mais il ne faut pas oublier le développement personnel et ces prix peuvent aussi servir à incarner des modèles positifs ».

Modèles à suivre, les deux créateurs le sont sans aucun doute. Presque par hasard, ils se sont tous deux retrouvés à la tête de petites entreprises juste après avoir obtenu leur diplôme, sans bien savoir où ils allaient, mais en décidant de se lancer. Un pari qui paie puisque la collection de fin d’études de Daniel Fletcher a été achetée par Opening Ceremony. Après quelques années d’activité seulement, ils sont très absorbés par leur profession, mais trouvent le temps de se préoccuper de la sortie prochaine du Royaume-Uni de l’Union européenne.

« Le Brexit me fait peur », reconnaît Nicholas Daley. « C’est une situation complexe, mais nous devons aller de l’avant et surmonter les difficultés ». Pour lui, le Brexit ne doit surtout pas représenter la fin du commerce avec le Royaume-Uni. « J’utilise beaucoup de confection et de matières britanniques, je valorise l’artisanat du Royaume-Uni et je fais la promotion de la culture britannique à travers la musique aussi. Je veux montrer une autre face du Royaume-Uni en 2018. Le changement vient en général des jeunes, donc à nous de remettre en question ce qui se passe aujourd’hui. Car cela va nous affecter, nous et la prochaine génération. »

Pour Daniel Fletcher, le principal problème concerne la possibilité pour le Royaume-Uni de recruter des talents créatifs et commerciaux étrangers. « Que ce soit pour recruter mes stagiaires ou mon directeur de studio, faire partie de l’UE nous donne accès à de nombreux profils qualifiés », affirme-t-il. « Ne plus y avoir accès représente un risque énorme pour moi et pour toute l’industrie du Royaume-Uni. Ce serait un coup dur pour le Royaume-Uni. Ceux qui évoluent dans le secteur de la création doivent s’exprimer et expliquer aux gens combien il est important pour nous de continuer à traiter avec l’Europe. »

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

TextileCréation