JD.com rate son objectif de profits

Le site e-commerce JD.com a manqué ses estimations de bénéfices, faisant chuter le cours de ses actions. Les raisons de ce résultat ? De lourdes dépenses logistiques, de nouveaux projets et la concurrence dans le secteur.


Reuters

Les actions de l'entreprise, cotée à la Bourse américaine, ont chuté la semaine passée après qu'elle a annoncé un bénéfice ajusté de 0,71 yuan par action pour le premier trimestre 2018, bien en deçà des estimations moyennes des analystes, qui tablaient plutôt sur 0,81 yuan.

JD.com investit lourdement dans la logistique et la vente au détail en magasin physique pour concurrencer Alibaba Group Holding Ltd dans le cadre d'une guerre coûteuse - d'autant plus que le marché du e-commerce urbain en Chine commence à montrer des signes de saturation.

L'entreprise a enregistré une progression de 33 % de ses recettes trimestrielles, sa plus lente croissance trimestrielle depuis son introduction en Bourse, signe que le deuxième site d'e-commerce chinois commence à subir les effets de la compétition croissante - tout en étant à la recherche de nouvelles opportunités et de nouveaux investissements technologiques pour stimuler sa croissance.

Si les trois mois jusqu'à mars ont enregistré des recettes supérieures aux prévisions des analystes, ils n'en demeurent pas moins le cinquième trimestre consécutif de croissance réduite du revendeur en ligne.

Celui-ci a enregistré un chiffre d'affaires de 101,1 milliards de yuans (13,37 milliards d'euros) au cours du premier trimestre, quand les analystes tablaient sur 98,9 milliards (13,08 milliards d'euros).

JD.com cherche à stimuler son activité en investissant dans JD logistics, lancé en avril de l'année dernière. Cette filiale rend service à JD.com, mais aussi à des clients tiers, tout en développant des drones, des procédés d'automatisation et de robotique.

Ces investissements ont mis les marges de l'entreprise sous pression - mais Alibaba intensifie également ses dépenses dans des projets concurrents.

« À moyen terme, nous prévoyons que l'investissement réalisé dans JD logistics va freiner une partie des marges bénéficiaires », précise Chelsey Tam, analyste pour Morningstar. « À ce stade, la direction se concentre à 100 % sur la progression de sa part de marché plutôt que sur la rentabilité. »

La semaine dernière, Alibaba a également fait état de marges assez minces en raison de ses propres investissements.

Outre leurs grandes dépenses dans le domaine logistique, JD.com et Alibaba se mènent une concurrence agressive sur la vente au détail en magasin, les boutiques sans vendeur, les services de luxe et la vente en Asie du Sud-Est. JD.com affirme par ailleurs que ses clients actifs ont atteint le nombre de 301,8 millions au premier trimestre, en progression de 27,6 % par rapport à l'année précédente.

Au deuxième trimestre, l'entreprise chinoise prévoit un chiffre d'affaires compris entre 120 et 124 milliards de yuans (entre 15,8 et 16,4 milliards d'euros), en progression de 29 % à 33 %, conformément à la prévision des analystes, qui misent sur 30,8 %.

En général, au premier trimestre, les ventes sont assez basses pour les firmes e-commerce chinoises - mais elles devraient se relancer au cours du deuxième trimestre, autour de la vente spéciale « 618 » organisée par JD.com, le second temps fort du e-commerce chinois après la Fête des célibataires.

Traduit par Paul Kaplan

© Thomson Reuters 2018 All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresMode - DiversDistributionBusiness