Kid, le salon de mode enfantine, suspend son édition de janvier pour se reformuler

Lancé en janvier 2015, le salon de mode enfantine Kid, qui réunissait en  janvier et juillet une cinquantaine de marques enfantines sur le segment créatif, n’aura pas lieu ce mois-ci. Une pause nécessaire pour permettre à l’événement parisien de se reformuler en profondeur, indiquent ses organisateurs, qui avaient choisi, pour jouer les synergies, d’installer leur salon aux mêmes dates que le Playtime Paris, un événement dédié à l’univers de l’enfant plus installé avec 500 exposants. 


Sur le salon Kid en juillet 2017 - Instagram

« C’est un chapitre II qui s’ouvre, nous sommes en plein dans le projet. Nous retravaillons une nouvelle formule aux côtés de nouveaux partenaires avec une vision beaucoup plus ouverte », explique Anaïs Sidali, cofondatrice du salon Kid aux côtés de Julien Pelgrand, réalisateur, concepteur et consultant au sein d’agences de publicité.  
 
Anaïs Sidali, qui a notamment été responsable des événements pour le concept-store Colette et directrice du marketing pour la Maison Kitsuné, précise qu’une annonce devrait intervenir à la fin du premier trimestre, concluant qu’il « est indispensable pour les salons de se repenser en profondeur ». Un mariage ou une alliance avec un autre événement ? Tout reste donc ouvert.
 
Car le climat économique incertain n’épargne désormais plus la mode enfantine et ses salons professionnels. Le marché subit également une mutation, la mode seule ne suffit plus, mais doit être couplée à un univers plus lifestyle, mêlant décoration ou même fooding.

Ainsi, en septembre dernier, après plus d’une vingtaine d’éditions, les organisateurs du salon néerlandais de l'enfant Market by Kleine Fabriek ont annoncé son arrêt pour se concentrer sur leurs autres événements. Signe que pour fidéliser acheteurs et visiteurs, les salons professionnels doivent accompagner la mutation du marché.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER