Klépierre renonce à acheter le britannique Hammerson

Le spécialiste tricolore des centres commerciaux Klépierre a annoncé vendredi renoncer à faire une offre d’achat sur la foncière commerciale britannique Hammerson. Décision qui fait suite au rejet, la veille, par ce dernier de la proposition améliorée publiée par le français.


Le centre commercial O'Parinor à Aulnay-sous-Bois - Hammerson

Klépierre précise dans un communiqué que le conseil d’administration d'Hammerson « n’a pas réellement engagé de discussions » sur sa proposition d’offre améliorée à 635 pence par action « de sorte que, après mûre réflexion, (elle) a résolu de ne pas déposer d’offre ferme pour le rachat d'Hammerson ».

Cette annonce a fait grimper le titre Klépierre à la Bourse de Paris et, parallèlement, lourdement chuter celui d'Hammerson, côté à Londres.

Le groupe d’immobilier commercial britannique avait annoncé le 11 avril avoir rejeté la nouvelle offre de Klépierre, jugeant qu’elle n’améliorait pas suffisamment sa proposition initiale qui valorisait alors le groupe à 4,9 milliards de livres (5,6 milliards d’euros).

Hammerson, lancé lui-même dans un projet de rachat de l’exploitant de centres commerciaux Intu Properties pour un montant de 3,4 milliards de livres, a estimé que la nouvelle proposition de Klépierre ne représentait qu’une « augmentation marginale  » par rapport à son offre initiale à 615 pence. L'entreprise s’était dite « ouverte » à toute proposition qui reflèterait « correctement » sa valeur.

Fin 2017, le parc de Klépierre était évalué à 23,4 milliards d’euros, en hausse de 4 %, les revenus locatifs nets de ses centres commerciaux progressant à périmètre constant de 3,3 % à 1,078 milliard d'euros. Son réseau s'étend dans 16 pays, mais ne touche ni le Royaume-Uni, ni l'Irlande. Hammerson était de son côté au 31 mars dernier à la tête d’un portefeuille valorisé à 10,6 milliards d’euros et comptant, outre ses outlets, 23 centres commerciaux et 17 retail parks répartis entre la Grande-Bretagne, l'Irlande et la France.

Avec Reuters
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Business