La Française Alexia Aubert (Solovière) à l’honneur au Pitti Uomo

Tout sourit à Alexia Aubert. La jeune femme de 34 ans est montée sur le podium de Who is On Next ? Homme, mardi 14 juin à Florence, dans le cadre du concours de mode pour jeunes talents organisé dans la catégorie masculine par Pitti Uomo, AltaRoma et Vogue qui l’a récompensée par une « mention spéciale » alors que sa marque de chaussures de luxe masculine Solovière poursuit son envol avec un beau succès.

Alexia Aubert avec la dernière collection de sa marque Solovière - Pitti Immagine

Lancé il n’y a même pas deux ans, ce label, devenu unisexe, est désormais distribué dans 40 boutiques super top dans le monde, de Colette à Barneys à New York, sans oublier l’Asie (Japon, Chine, Taiwan, Hong-Kong) et le site marchand soloviere.com.
 
« Cela fait trois saisons que nous présentons la collection au Pitti Uomo. Nous produisons tout en Italie, en particulier à Florence. Nous sommes très proches de nos fournisseurs », indique la designer rayonnante, qui a toujours été passionnée de chaussures.
 
« J’aime le côté hyper essentiel de l’Homme. Lorsque j’ai lancé mon projet, je trouvais qu’il y avait un manque de propositions nouvelles dans ce secteur. Cela m’a donné un créneau sur lequel m’exprimer. En fait, je travaille le cuir et la chaussure comme si c’était un vêtement, c’est-à-dire en jouant sur les plis, sur la maille avec les lacets, sur l’idée de corset aussi», explique Alexia Aubert, qui travaille dans la chaussure depuis 12 ans.
 
« La chaussure est un moyen d’expression, qui raconte beaucoup de soi-même. En même temps, il y a une grande technicité et une vraie expertise. Sans compter que c’est un monde à part dans la mode, très convivial et pas du tout diva », confie-t-elle.
 
Formée à l’Ecole Estienne puis au lycée d’Alembert de Paris, Alexia Aubert suit en parallèle une formation de botterie avec le maître bottier Maurice Arnoux. Elle débute sa carrière en 2003 chez Christian Louboutin. Une expérience de 4 ans déterminante pour la créatrice, qui poursuit son aventure en 2008 chez Pierre Hardy.
 
Deux ans plus tard, en 2010, la designer déménage à New York pour rejoindre Oscar de la Renta. Tout en continuant à travailler pour la Maison américaine, elle finit par rentrer à Paris, multipliant les collaborations (Mulberry, Balmain, Elie Saab), tandis qu’en 2014, elle lance sa propre marque, immédiatement remarquée par quelques acheteurs top.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - ChaussuresLuxe - ChaussuresCréation