Lululemon : le directeur général doit partir

Bien sûr, Glenn Murphy, président du conseil d'administration de Lululemon, se fend de la sempiternelle phrase : « Le conseil remercie Laurent pour son travail visant à renforcer l'entreprise et à la positionner pour l'avenir. »

Lululemon va chercher un nouveau directeur général - Lululemon

Mais le départ de Laurent Potdevin, directeur général (CEO) de la marque de vêtements de sport et d'athleisure canadienne, semble être tout sauf né d'un accord cordial. Elle se déroule quelques semaines après le départ du directeur artistique de la marque. Dans son communiqué, le groupe souligne dès sa première phrase que le dirigeant démissionne de ses fonctions avec effet immédiat et précise que « Lululemon s'attend à ce que tous les employés démontrent le plus haut niveau d'intégrité et de respect mutuel, et M. Potdevin n'a pas respecté ces normes de conduite ».

Sans que l'impair soit détaillé, il est rare qu'un groupe glisse une telle précision, révélant un fait désagréable. Mais Lululemon n'en est pas à son premier départ délicat. En 2013, le départ de Chip Wilson, fondateur de la marque, s'était particulièrement mal déroulé.

Aujourd'hui, il semble que le président exécutif du conseil d'administration, Glenn Murphy, ancien patron de Gap arrivé en 2017, ait décidé de prendre les rênes. La recherche d'un nouveau directeur général a été engagée et le groupe maintient ses ambitions pour l'exercice, mais aussi à moyen terme, et vise toujours les 4 milliards de dollars en 2020. Glenn Murphy s'entoure de trois cadres du groupe.

Celeste Burgoyne, vice-présidente Amériques, dans la société depuis 2006, prend des responsabilités globales et va superviser tous les aspects concernant les canaux de distribution et la marque. Stuart Haselden, dans le groupe depuis 2015, est directeur des opérations et du volet financier, et se charge de la chaîne d'approvisionnement. Enfin, Sun Choe, vice-président merchandising arrivé en 2016, prend en main le produit de sa conception à sa valorisation en magasin, en passant par l'innovation.

Sur son exercice 2017, Lululemon avait atteint les 2,3 milliards de dollars. A périmètre comparable, la hausse était de 6 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterSportNominations