M-commerce : les applications des détaillants physiques mondiaux à la traîne

Quelque 175 milliards d’applications mobiles ont été téléchargées dans le monde en 2017, soit une hausse de 60 % par rapport à 2015. En deux ans, le temps annuel passé sur les "apps" s’est accru de 30 % pour atteindre 1,5 mois l'an passé, soit une moyenne de trois heures par jour, selon une étude réalisée par la spécialiste américain du secteur App Annie.


Nombre de sessions mensuelles sur les applications mobiles par utilisateur, entre applications « digital first » et « bricks & clicks » - AppAnnie

Alternative aux applications, les sites mobiles peinent à suivre : les applications sont utilisées sept fois plus longtemps et ouvertes treize fois plus souvent. Quant au taux de conversion, il est trois fois plus élevé sur une application que sur une page mobile.

Qu’il s’agisse d’achat de produits ou de services, les mobinautes du monde entier ont déboursé 86 milliards de dollars sur leurs applications mobiles. Une progression de 105 % en l’espace de deux ans. La Chine affiche sur la même période une explosion de 270 % des dépenses, devant les Etats-Unis (+75 %) et l’Inde (+60 %).


Evolution du nombre de sessions sur les applications retail entre 2015 et 2017 - AppAnnie

Mais, au-delà de chiffres généraux impressionnants, cette étude montre surtout que les « bricks & clicks », ces distributeurs physiques convertis au digital, peinent à rattraper les « digital first ». Les applications de ces derniers affichent une durée d’utilisation par session deux fois plus élevée. « Chaque session est l’opportunité de construire et renforcer la loyauté du consommateur; les détaillants traditionnels doivent se concentrer sur cette culture de l’engagement », souligne l’étude.

La France, dont le retard en termes de mobile est connu, arrive en queue de peloton concernant le temps passé sur ces programmes. Même si l'étude note une progression du côté des mobinautes tricolores, avec environ 110 minutes passées en 2017, contre 80 deux ans plus tôt. Ces derniers auraient près de 95 applications sur leur téléphone, dont environ 35 utilisées fréquemment. Les sites mobiles ne sont eux utilisés que pour 13 % du temps de navigation sur mobile. Et si les applications mobiles des « bricks & clicks » et des « digital first » affichent une croissance équivalente du nombre de utilisations mensuelles (+45 % en deux ans), les premiers (environ 13 sessions) sont encore largement distancés par les seconds (environ 25).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversBeauté - DiversDistributionInnovations