MCS renaît en France

MCS revient sur le marché français par l’intermédiaire de Central Way, son licencié exclusif. Malgré la faillite déclarée en octobre, MCS n’aura pas vraiment disparu puisque le stock encore disponible avait permis de fournir encore quelques points de vente. Reprise par l’entreprise parisienne Central Way, spécialisée notamment dans la production de collections en private labels, la marque fait donc son retour dès l’automne-hiver prochain.

Silhouettes MCS produites pour le retour de la marque en France - DR

Bernard Galula, ex-responsable grands comptes de MCS, a pris la direction commerciale de la griffe, qui s’est focalisée sur ses fondamentaux pour cette reprise d’activité. Pour l’automne-hiver prochain, ces fondamentaux sont, en particulier, le pantalon (jeans, 5 poches, chino), la maille fabriquée essentiellement avec des fils italiens, la chemise sportswear, la surveste en suédine avec un col en cuir et la saharienne en panne de velours.

« Nous conservons le positionnement lifestyle de la marque avec l’héritage américain associé au raffinement italien. Le styliste qui va surtout intervenir à partir de la collection printemps-été 2019 faisait partie de l’équipe de designers MCS. Quant au sourcing, ce sera globalement le même bien que nous ayons aussi décidé d'aller vers de nouveaux fabricants au Portugal ou en Tunisie via le réseau du nouveau propriétaire en France, Central Way, explique Bernard Galula. Par ailleurs, nous allons faire en sorte d’augmenter les marges des détaillants. Cela ne sera pas compliqué. L’entreprise a moins de masse salariale et d’intermédiaires qu’avant. Or, cela réduit les coûts de fonctionnement ». Si la relance de la collection s’est faite un peu rapidement pour l’hiver prochain afin d’occuper le terrain, la collection printemps-été 2019 sera plus complète et présentera toutes les familles de produits.

Silhouette MCS de l'automne-hiver 2018-2019 - DR

Une centaine de multimarques sont d’ores et déjà partants pour distribuer MCS en France dès l’automne-hiver prochain. Ils devraient être 150 pour la saison suivante. Pour l’instant, la stratégie commerciale reste concentrée sur le wholesale. Néanmoins, deux magasins qui avaient conservé l’enseigne MCS en Guadeloupe et en Martinique vont de nouveau être dédiés à 100 % à la marque cet été. D’autres projets d’ouverture (ou de réouverture) avec des partenaires sont en discussion. Avant la faillite de la marque, MCS réalisait jusqu’à 30 millions d’euros sur le marché français. Bernard Galula espère renouer avec de tels résultats d’ici cinq ans. Quant à la tentative de reprise de MCS (ainsi qu'Henri Cotton’s et Marina Yachting) par des ex-managers en Italie, elle a échoué. Selon le directeur commercial France, une reprise par une entreprise italienne équivalente à Central Way devrait se profiler prochainement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterBusiness