Made in France Première Vision à l’ère du "4.0"

Made in France Première Vision, le rendez-vous des façonniers et fabricants français, tiendra les 29 et 30 mars au Carreau du Temple, dans le 3e arrondissement à Paris, sa 15ème édition, portant notamment sur les enjeux d'une industrie « 4.0 », associant outils connectés et données dématérialisées.
 
Made in France Première Vision - Nicolas Rodet

Côté exposants, 108 entreprises porte-drapeaux des productions tricolores composeront cette année le cœur du rendez-vous. Des structures qui seront réparties en huit pôles : façon et tricotage, accessoires, composants, ennoblissement et matières premières (tissus, cuirs), organismes professionnels ou de labellisation, formation et enfin services.
 
Ces entreprises relèvent de plusieurs labels tricolores, des Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) porteuses de savoir-faire rares et traditionnels, à France Terre Textile et ses productions à 75 % réalisées en France dans le respect de l’environnement, en passant par Origine France Garantie et ses produits dont au moins 50 % du prix de revient unitaire est français.
 
L’Institut Français de la Mode (IFM) prendra part à l’événement à travers un cycle de conférences autour des enjeux du Made in France qui rythmera ces deux jours de salon. Seront évoqués les différents territoires d‘innovation, les atouts de la filière, les chaînes de fabrication tricolores ou encore l’impact du Made in France sur les jeunes créateurs comme la grande distribution, tandis que sera fait un parallèle entre producteurs indépendants de la mode et de la gastronomie.
 
Le grand rendez-vous de cette édition sera la conférence du 29 mars à 18h30 dédiée au Made in France 4.0, qui évoquera les opportunités apportées par les nouveaux outils de production à la filière hexagonale. Autour de Lucas Delattre (IFM) s’exprimeront Denis Jacquet (Parrainer la Croissance), Maximilien Abadie (Lectra), Jérôme Bergeret (FashionLab de Dassault), Charles Thurat (Heuritech) et un représentant de Wired Beauty.
 
 

Le salon proposera en outre d'admirer la réflexion créative de l’artiste Valérie Mréjen autour du vêtement et de l'accessoire via une série de récits filmés. Dans cette même veine, les visiteurs pourront découvrir quatre ateliers dédiés au savoir-faire textile français : le déshabillé, la pochette, la chemise et le pull.
 
Cette édition se tient en pleine campagne présidentielle, cinq ans après que François Bayrou, alors candidat, est parvenu à imposer le Made in France comme un grand thème de campagne. Depuis, de nombreux représentants politiques sont venus sur le salon et plusieurs équipes de campagne auraient manifesté leur intérêt pour l'édition à venir.

Avec 107 sociétés exposantes l’an passé, Made in France Première Vision avait attiré 2 353 professionnels, en progression de 11 %. Un visitorat à 80 % composé de représentants d’entreprises et marques haut de gamme et luxe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

TextileSalons