Médicaments, cosmétiques : un nouveau site pour signaler des effets indésirables pour la santé

Le ministère de la Santé a lancé lundi un site où peuvent être signalés des effets indésirables liés à la prise de médicaments ou d'actes de soins, mais également à l'utilisation de produits de la vie courante comme les cosmétiques ou ceux associés aux tatouages.



Prévu par la loi santé et conçu en étroite collaboration avec les usagers du système de soin, des professionnels de santé et les autorités sanitaires, le portail signalement-sante.gouv.fr a pour objectif de « faciliter l'accès aux différents dispositifs de signalement existants », indique le ministère dans un communiqué.

Selon la situation rencontrée, le professionnel de santé ou le particulier pourront désormais déclarer aux autorités, en quelques clics, « tout événement indésirable ou tout effet inhabituel ayant un impact négatif sur la santé ».

Des dispositifs existent déjà pour signaler des effets indésirables liés aux médicaments, aux dispositifs médicaux et aux actes de soins. Ce nouveau site reprend ces rubriques tout en ajoutant les produits de la vie courante, les produits de tatouage, les cosmétiques, les compléments alimentaires et « les produits ou substances ayant un effet psychoactif » à l'exception du tabac et de l'alcool.

Les usagers comme les professionnels internautes sont invités à se prononcer sur « les réactions anormales graves ou non ayant un impact sur la santé » et non sur l'efficacité des produits, est-il précisé sur le site.

« En facilitant ces déclarations en ligne, ce portail contribue à l'amélioration de la qualité et de la sécurité du système de santé français », a commenté la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

CosmétiquesEsthétismeBien-êtreBeauté - DiversMédias