Milan Fashion Week : Emporio Armani sous influence japonaise

Go East young man (« Pars pour l'Orient, jeune homme ») était le message subliminal du défilé Emporio Armani, baptisé « Dialogue avec le Japon d'une autre ère ». Giorgio Armani y revisitait des motifs, des proportions, des couleurs et des détails empruntés au pays du Soleil Levant.


Le costume sous influence japonaise d'Armani printemps-été 2018 - Emporio Armani

Rien ne résume mieux l'esprit du défilé que l'apparition sur la scène principale d'une demi-douzaine d'hommes portant des smokings dorés éblouissants, des bombers satinés brodés de motifs japonais - ornés, pour nombre d'entre eux, de chrysanthèmes.

Suivaient des bombers aux allures de kimonos, mais aussi des costumes de soie pour hommes d'affaires et/ou dandys, portés avec des tabliers de cérémonie et, clou du spectacle, des vestes Hanten (vestes matelassées japonaises traditionnelles) munies de boucles et de brandebourgs, portées avec d'amples pantalons cargo.

Le styling général du défilé était aussi très réussi : du double bandeau de pilote de chasse aux souliers à carreaux exhumés du dressing d'un yakuza particulièrement fêtard...

Pour finir, un vrai-faux champion de karaté a exécuté un grand coup de pied spectaculaire au bout du podium, pour le plus grand plaisir des photographes et du public.


Emporio Armani Collection Homme printemps-été 2018 - Emporio Armani


« J'ai une histoire d'amour avec le Japon depuis la première fois où je m'y suis rendu, il y a 35 ans, avec Karl Lagerfeld. J'adore l'esthétique nipponne et le fait que les Japonais soient extrêmement courtois », a confié Giorgio Armani, en imitant la révérence japonaise. 

La pop star canadienne Shawn Mendes portait le dernier look : un bomber en soie orné du même motif floral noir et rouge imprimé sur l'invitation du défilé. Au poignet de l'artiste se trouvait aussi la nouvelle montre connectée créée par Emporio Armani Connected,

« J'avais peur que la collection se rapproche trop du costume de théâtre. Mais au final, je pense qu'on est resté assez juste », a ajouté Giorgio Armani, après avoir posé avec Shawn Mendes pour les photographes. L'humilité de la jeune génération devant le maître octogénaire.

Traduit par

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterDéfilés