Musée des tissus de Lyon : la ville et la métropole confirment leur scenario

La métropole et la municipalité de Lyon ont assuré mercredi être « impliquées » dans le sauvetage du Musée des tissus de la ville, tout en maintenant leur projet concurrent de celui de la région, à deux jours d'un nouveau comité de pilotage du projet.


Musée des Tissus et musée des Arts décoratifs - (MTMAD)

« Nous ne sommes pas partis de l'idée qu'il fallait trouver des sommes (d'argent) mais qu'il fallait trouver un projet culturel et scientifique » pour le Musée des Tissus et son pendant des Arts décoratifs, menacés de fermeture, a déclaré devant la presse le maire Georges Képénékian.

Fin mai, la Région s'était dite prête à investir 10 millions d'euros et de contribuer au fonctionnement du musée, dans sa configuration actuelle, à hauteur d'un million d'euros annuel.

La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Lyon Métropole, propriétaire des deux hôtels particuliers abritant le musée, avait proposé de les céder pour l'euro symbolique à la région afin de financer « en grande partie » les travaux, estimés entre 20 et 30 millions d'euros.

La métropole et la ville défendent elles un autre projet, évalué entre 15 et 18 millions d'euros, qui prévoit de « concentrer » le musée sur l'hôtel particulier Lacroix-Laval et de « rétrocéder » celui de Villeroy pour financer en partie la rénovation, selon Georges Képénékian, estimant qu'il « resterait 10 millions d'euros à trouver ».

Le financement que pourraient apporter les deux collectivités n'a pas été précisé. Les deux élus ont dit compter sur des « partenariats privés qui ne se sont pas encore fait connaître ».

La majeure partie des collections serait déplacée vers des musées existants, notamment le Musée des Beaux-Arts et le Musée des Confluences, mais l'édile se défend de vouloir les « démembrer ».

« Il n'y a pas un projet contre un autre. Nous voulons faire converger nos opinions et nos visions ne sont peut-être pas si lointaines » avec la région, a assuré Georges Képénékian.

Le musée lyonnais, qui accueille tout juste 30.000 visiteurs par an, retrace 4.500 ans d'histoire du textile, de la tunique en lin datant de 2.150 avant Jésus-Christ aux derniers tissus composites utilisés dans l'aéronautique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDenimLingerieBalnèaireMariageTextileMode - DiversIndustrie