Paris Fashion Week : Esteban Cortazar, les paysages d'Instagram au lycée Henri IV

Enfant prodige venu de Floride, qui, adolescent, organisait des défilés à Manhattan, Esteban Cortazar est aujourd'hui un véritable succès commercial. Des dizaines d'acheteurs américains ne s'y sont pas trompés, qui se sont pressés au sein de la magnifique bibliothèque du lycée Henri IV, à Paris.

Esteban Cortazar - automne-hiver 2017 - femme - Paris - Esteban Cortazar

Autrefois connu pour son style « fantasy », Esteban Cortazar s'est endurci en intégrant une bonne dose d'esprit street. Et ce même s'il reste un charmant égocentrique, l'un des imprimés proposés étant d'ailleurs un assemblage via « Photoshop » de photos issues de son propre compte Instagram.

Ce tissu a été repris, dans un magnifique final, au dos d'une splendide robe de soirée blanche et pour un mini soutien-gorge sportif. Il a nommé cette matière « cyber-paysages » et l'a mélangée avec des plaids accrocheurs et des tartans lumineux, dans des pantalons de velours, des sweatshirts ou encore sur des bottes. Pour ajouter une touche d'humour, Esteban a aussi envoyé sur le podium des sacs à main en forme de nounours, rappelant plutôt des sculptures de Mike Kelly.
 
Esteban Cortazar - automne-hiver 2017 - femme - Paris - Esteban Cortazar

Son humeur en ébullition, le créateur a tiré sa révérence après avoir parcouru la bibliothèque dans toute sa longueur, sous les applaudissements des éditeurs de mode et de dizaines d'étudiants. Et, juste au cas où vous n'auriez pas compris le message, il a laissé une série de citations de l'écrivain indien Arundhati Roy sur chaque siège.

« Ne jamais oublier votre propre insignifiance. Ne jamais vous habituer à la violence innommable et à l'obscène inégalité de la vie autour de vous ». Quelques mots de sagesse pour la mode et aussi pour la vie.



Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés