Pitti Uomo 93 débute sous le signe de l’optimisme et de l'union

Pitti Uomo a ouvert ses portes mardi à Florence, confirmant son leadership sur le segment de la mode masculine. Signe de la montée en puissance de cette manifestation référence pour le menswear, la présence du ministre du Développement économique, Carlo Calenda, dont le discours incisif a été chaudement applaudi dans le vieux palais de la Bourse de Florence entièrement rénové, qui abrite aujourd’hui la Chambre de commerce.

Pouvoirs politiques et instances de la mode ont clamé leur unité lors de l'ouverture du Pitti Uomo - Pitti Immagine

Rendez-vous incontournable en ce début de saison, le salon accueille jusqu’au vendredi 12 janvier 1 244 exposants dont 570 proviennent de l’étranger (45,8 % de l’ensemble) et attend 36 000 visiteurs, dont 24 000 acheteurs, affichant un programme riche et toujours plus international, comme en témoigne le défilé très attendu de Brooks Brothers mercredi. La marque américaine, qui célèbre cette année son bicentenaire, recevra pour l’occasion le Prix Pitti Immagine 2018.
 
Le ministre a rappelé combien l’Italie doit au textile et à la mode bien plus que les autres secteurs industriels et comment depuis trois ans, les pouvoirs publics ont investi afin de promouvoir le made in italy dans le monde. Cela s’est fait à travers la mise en avant des salons les plus importants, à l’instar du Pitti Uomo, qui a bénéficié d’un soutien financier de près de 2,5 millions d’euros par an. Mais aussi via la mise en place d’une coordination réunissant toutes les instances de la mode italiennes.
 
« Cette volonté de travailler en synergie, tous ensemble, a porté ses fruits avec une plus grande cohésion. A Florence, par exemple, l’un des résultats concrets a été notamment la naissance du Musée de la mode », a souligné le président de la Chambre de commerce de Florence, Leonardo Bassilichi.
 
De son côté, le maire de Florence, Dario Nardella, a rappelé que la ville a investi 3 milliards d’euros dans les infrastructures urbaines, dont 80 millions alloués à la rénovation de la Fortezza da Basso, qui accueille chaque saison les salons organisés par Pitti Immagine. Il a promis aussi la fin imminente des chantiers pour le tramway, qui paralysent la ville depuis quatre ans, assurant que pour le prochain Pitti Uomo, « il sera possible de rallier l’aéroport au salon en 15 minutes grâce au tramway ».
 
Cette 93ème édition de Pitti Uomo débute ainsi dans un contexte positif, d’autant que les estimations en ce début 2018 sont prometteuses, après une année 2017 qui devrait s’achever sur une croissance de 2,1% pour l'industrie italienne de la mode masculine, avec un chiffre d’affaires total de 9,18 milliards d’euros, selon une étude de SMI (Sistema Moda Italia) publiée en concomitance avec l’ouverture du Pitti Uomo.

Comme toujours, le secteur a été tiré par l’export (+3 %, à 5,9 milliards d’euros), avec une progression de 3,8 % des ventes vers l’Europe et de 3,6 % en dehors de l’Union européenne, Allemagne (+8 %), Chine et Corée du Sud (+ 17,1 %) enregistrant les plus fortes hausses, tandis que les exportations vers les Etats-Unis ont reculé de 4,3 %. « En 2018, le marché devrait croître encore, surtout avec la reprise sur des débouchés importants qui avaient ralenti ces dernières années tels que la Chine et la Russie », conclut le président du salon, Claudio Marenzi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER