Recyclage textile : H&M entre au capital du suédois Re:newcell

Le spécialiste du recyclage des coton, viscose, Lyocell et autres fibres cellulosiques Re:newcell vient de faire l’objet d’une prise de participation minoritaire par son compatriote et géant de l’habillement le groupe H&M.

Re:newcell

La société basée à Kristinehamn produit chaque année 7 000 tonnes de pulpes biodégradables réutilisables par l’industrie textile et prévoit d’ouvrir de nouvelles structures de recyclage dans les prochains mois. Le procédé repose sur les recherches menées à l'Institut Royal des Technologies de Stockholm. Pour H&M, qui investit dans l'entreprise via son véhicule H&M Co:lab, la démarche va dans le sens du développement d’un modèle 100 % circulaire.

« La technologie de Re:newcell a le potentiel de devenir une solution commerciale et évolutive pour l'industrie et d'accélérer le passage d'une industrie linéaire à une industrie circulaire de la mode », indique Cecilia Brännsten, responsable gestion environnementale et économie circulaire du groupe, dans un court communiqué.

En septembre 2016, Re:newcell avait déjà reçu un investissement de 5 millions d’euros (48 millions de couronnes). Des fonds venant de Fouriertransform, société d’investissement détenue par le gouvernement suédois, et du groupe Girincubator, dont le directeur, Malcolm Norlin, est aussi le cofondateur de Re:newcell.

Selon les chiffres avancés par Re:newcell, recycler un kilo de vêtement, plutôt que de produire un kilo à partir de nouveaux matériaux, limiterait les émissions de dioxyde de carbone (3,6 kilos), fertilisants (0,3 kilo) et insecticides (0,2 kilo), et préserverait surtout 6 000 litres d’eau.

Aujourd’hui fort de sept marques (H&M mode et home, COS, Monki, Cheap Monday, Weekday, & Other Stories et Arket), le groupe H&M a connu sur l’exercice clos fin octobre 2016 une chute de 11 % de son bénéfice net, tandis que la progression des ventes s’est limitée à 7 %, pour s'établir à 222,8 milliards de couronnes (23,5 milliards d'euros). L'entreprise s'est par ailleurs donné pour objectif de n'utiliser que du coton organique à compter de 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterTextileMode - DiversIndustrieInnovations