Tati : feu vert "sous conditions" au rachat par Gifi

L‘Autorité de la concurrence a autorisé sous conditions le rachat de Tati par le groupe de distribution Gifi. L‘Autorité précise mardi dans un communiqué qu‘elle donne son feu vert à la reprise de magasins du groupe Tati (enseignes Tati, Fabio Lucci, Giga store) par Gifi (groupe GPG) et ce en contrepartie de cessions de quelques points de vente sur des zones de chalandise trop restreintes.


Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Dans le détail, Gifi s'est engagé à céder quatre points de vente (deux Tati, un Gifi et un Giga Store) qui présentaient « des risques sérieux d'atteinte à la concurrence dans plusieurs zones de chalandise locales », « l'Autorité a en effet relevé qu'à l'issue de l'opération, la nouvelle entité aurait détenu des parts de marché très importantes dans les zones concernées et que cette situation était susceptible de conduire à des augmentations localisées de prix ». Autre contrepartie exigée, une interdiction de distribuer de produits de décoration et de bazar au sein d‘un magasin Fabio Lucci en particulier, pendant une durée de cinq ans renouvelable une fois.

Des engagements qui vont permettre au groupe Gifi de finaliser la reprise des réseaux Tati, Fabio Lucci et Giga Store. Le tribunal de commerce de Bobigny avait désigné fin juin Gifi comme repreneur à la suite du placement en redressement judiciaire de l‘ensemble du groupe Agora Distribution, qui regroupe Tati, Giga Store, Fabio Lucci donc, mais aussi Degrif‘Mania. Un pôle de 140 magasins qui appartenait jusqu'alors au groupe Eram et qui devait se réduire 109 points de vente selon l'offre acceptée par le tribunal il y a six mois.

La rédaction avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversArt de vivre - DiversDistributionBusiness