VF Corp supprime le recours à la fourrure pour ses marques

VF Corp a annoncé la mise en place d'une nouvelle politique en matière de gestion des matériaux, qui comprend une interdiction complète de la fourrure ainsi qu'un traitement éthique des animaux.

Une parka The North Face répondant aux critères de respect du bien-être animal -VF Corp - Women's Artic Down Parka, one of The North Face's Responsible Down Standard certified products.

VF Corp a donc dévoilé sa politique concernant les matières d'origine animale, qui établit de nouvelles normes et interdit l'utilisation de fourrure, angora et cuirs exotiques.

Ces normes ont été créées en partenariat avec The Humane Society pour les États-Unis et The Humane Society International.

« VF Corporation pense que les animaux devraient être traités avec attention et respect tout au long de la chaîne logistique commerciale », a déclaré Letitia Webster, vice-présidente chargée de la durabilité globale d'entreprise chez VF Corp. Elle a aussi précisé que l'objectif de cette politique était d'aider à « garantir que les matériaux que nous utilisons actuellement proviennent de sources qui ont pour priorité le bien-être des animaux ainsi que des pratiques commerciales responsables ».

La plupart des produits d'origine animale utilisés par les marques de VF Corp sont la laine, le cuir et le duvet. Ces dernières années, VF Corp explique avoir fait des efforts pour mettre en place une chaîne logistique plus respectueuse des animaux.

En 2014, The North Face, une des marques du groupe américain, s'est associée avec des partenaires sectoriels pour établir le « Responsible Down Standard » – ou « Norme de responsabilité sur le duvet », qui a pour objectif la sauvegarde du bien-être des oies et des canards utilisés pour la production de duvet.

Timberland, une autre marque de VF Corp, a pour sa part travaillé à l'amélioration des pratiques responsables dans le secteur du cuir, en imposant l'utilisation de peaux traçables et en interdisant les importations de pays producteurs connus pour leur manque de respect du bien-être animal.

En ce qui concerne la laine, les meilleures pratiques incluent l'abandon du « mulesing », où l'animal est violemment dépouillé de sa laine. L'angora a aussi récemment fait l'objet d'une attention particulière, après que Peta, association de défense des animaux, a fait circuler une vidéo montrant le recours à des pratiques similaires pour la collecte des fourrures de lapins. En réaction, les marques ont retiré l'angora de leurs produits. VF Corp précise utiliser exclusivement de la laine issue de fermes qui certifient ne pas avoir recours au « mulesing ».

Kitty Block, vice-présidente de The Humane Society International, a quant à elle fait part de son appui à cette nouvelle politique : « En sa qualité de leader dans le secteur de l'habillement, la politique adoptée par VF Corp fait passer un message important au secteur, selon lequel la souffrance animale n'a aucune place dans le monde de la mode ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2017 FashionNetwork.com

TextileIndustrie