Valentino s’attaque à nouveau à son projet d’introduction en Bourse

Valentino rouvre le dossier de son introduction en Bourse. La griffe de luxe italienne, rachetée en 2012 par Mayhoola, société d'investissement appartenant à la famille régnante du Qatar, n’a pas vraiment besoin de ressources financières. Son actionnaire est plus que solide, tandis que la marque devrait dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016.

Valentino, automne/hiver 2017-18 - © PixelFormula
 
Fin 2015, Valentino avait pourtant manifesté sa volonté d'entrer en Bourse, le capital recueilli sur le marché lui servant pour accélérer ultérieurement son expansion. Mais depuis, le projet a régulièrement été repoussé. Il avait été encore reporté l’an dernier, « les conditions n’étant pas réunies », comme l’avait expliqué en juin le directeur général, Stefano Sassi.
 
Selon des indiscrétions publiées ce mercredi par le quotidien économique milanais Il Sole 24 Ore, un mandat aurait désormais été confié à la banque conseil Rothschild pour sonder la possibilité d’une cotation en Bourse qui pourrait se réaliser entre fin 2017 et début 2018, la place financière choisie étant celle de Milan.
 
Des banques d’affaires seraient également en train de sonder Mayhoola afin de participer à l’opération, tandis qu’une décision définitive n’a pas encore été prise, croit savoir le journal.
 
Selon une source proche du dossier citée par Reuters, l’introduction en Bourse de Valentino ne devrait pas advenir toutefois en 2017.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversMédiasBusiness