Vivarte en "négociations exclusives" pour céder Besson Chaussures

Paris, 30 mai 2018 (AFP) - Le groupe Vivarte a annoncé mercredi être entré en « négociations exclusives » avec Weinberg Capital Partners, un fonds français d'investissement dirigé par deux anciens de PPR, et le groupe Philippe Ginestet (Tati, Gifi), pour la cession de sa filiale Besson Chaussures.

Intérieur d'un magasin Besson Chaussures - Besson Chaussures

Cette opération doit permettre à cette enseigne, filiale de Vivarte depuis 1998, d'accélérer la « dynamique de croissance (qu'elle) connaît depuis plusieurs années », affirme dans un communiqué le groupe textile, qui cherchait à la vendre depuis début janvier pour des raisons stratégiques.

Lancée au début des années 1980 par les frères Besson, la marque, dont le siège social est à Aubière (Puy-de-Dôme), a conclu l'année 2017 avec un chiffre d'affaires de 264 millions d'euros, réalisé grâce à la vente de près de 13 millions de chaussures via son réseau en périphérie de 133 magasins sous gérance. Cette prochaine cession faisait partie du plan de relance de Vivarte, initié par son PDG, Patrick Puy, à son arrivée à la tête de la société début 2017.

Si elle se concrétise, Vivarte, récemment délesté d'André (cédé au site de ventes de chaussures en ligne Spartoo) et de Naf Naf (vendu à un consortium chinois), va pouvoir se recentrer sur ses cinq enseignes phare : La Halle, Minelli, San Marina, CosmoParis et Caroll. « Le groupe possèderait (alors) le bon périmètre pour permettre à chacune de ses marques de bénéficier des investissements nécessaires à leur croissance », explique ainsi Vivarte. Début janvier, Vivarte avait annoncé des pertes réduites de plus de moitié mais un chiffre d'affaires en baisse de près de 20 %, pour le compte de son exercice décalé 2016-2017.

Dans un autre communiqué, le groupe Philippe Ginestet, qui réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros en 2017, dit espérer que cette opération lui fera atteindre « les 1 000 magasins et les 10 000 collaborateurs d'ici quelques années ». Weinberg Capital Partners et Philippe Ginestet entendent finaliser cette acquisition au cours de l'été 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - ChaussuresLuxe - ChaussuresBusiness