Carlin Creative Trend Bureau :"Les 6 choses que vous devez savoir "- New York + London Fashion Weeks - AH 2017



© Victoria Beckam

Toutes deux confrontés à des perspectives internationales et économiques incertaines, ces deux capitales ont réagi très différemment aux questionnements actuels. Si New-York s’empare des questions sociétales et propose une mode en lien avec le réel, Londres positive et joue la carte de la créativité.

Satin : le nouveau velours

Si les designers new-yorkais sont encore très velvet-addicts, les londoniens ont tourné la page du velours et jouent désormais la carte du satin, fluide et flottant. Souvent coupées en asymétrie, les grandes ampleurs satinées glissent sur le corps et accompagnent le mouvement.


© Mulberry ©Roksanda ©Sies Marjan

À noter, cette saison, satin rime avec total-look monochrome… ou en camaïeu. Il peut s’accompagner d’une autre matière en duo mais traitée dans la même palette de couleur. Désormais, le satin sort du ghetto evening et découvre enfin la lumière du jour.
 
Mais dis quelque chose !

Suite à la récente actualité politique, les slogans et messages ont fleuri un peu partout, en particulier à New York, où de nombreux designers ont fait acte de militantisme. Mais à Londres, on a détourné l’idée en jouant sur le slogan mignon et fun, débarrassé de toute forme de revendication, pour en faire un truc pop et marrant. Oh-so-British !


© Ashish


©Jeremy Scott



© House of Holland


© Pyer Moss


©Public school


© Proenza Schouler

L’autre option, c’est évidement la logomania en mode néo-90’s pour les griffes de luxe qui fantasment sur le streetwear.

Pour elle… et pour lui.

D’un côté, il y a les griffes qui présentent la femme dans leur défilé masculin et de l’autre, ceux qui font l’inverse, résultat, on n’a jamais autant vu de collections mixtes. Une façon de décliner un univers de marque plus global et d’interpréter un style sur les deux vestiaires, femme et homme. Le gender est mort, vive le gender !



© Calvin klein © Lacoste © Philip Plein
Après le show know-buy know, qui ne semble pas gagner davantage de terrain, le défilé mixte devient le nouvel élément pertubateur du calendrier, des fois qu‘on s’ennuierait…

Métal expérimental

Cette saison, les surfaces métallisées prennent des tournures inattendues, parfois visionnaires. Si la référence au soir reste évidente, d’autres options plus hybrides prennent le relais. Les plus intéressantes consistent à questionner le rapport du métallisé avec d’autres matières associés mais aussi à décliner les différentes options : sequins, enductions, lamé…


© Christopher Kane © JW Anderson © Proenza Schouler

Si l’argent reste encore massivement présent, la présence d’or ou de métallisations colorés offre une alternative.
 
Audaces graphiques

Soyons clair, la mode de designer, ça sert à ça : oser les télescopages inattendus, les associations improbables, les motifs qui grincent… 


© Marques Almeida © Mary Katrantzou © Peter Piloto
Et on peut dire que c’est la spécialité des designers londoniens, grâce leur soit rendue !

LE JEAN de la saison…

C’est celui de Yeezy qui va casser la baraque, bye bye le trop court, le trop large, voici le plus sérieux concurrent du jean Vetements :



© Yeezy

Merci Kanye !

Par Thomas Zylberman pour Carlin Creative Trend Bureau

carlin-creative.com


 
Prêt-à-porterAutomne/Hiver 2018