​E-commerce : une cinquième édition réussie pour les BigBoss

Du 11 au 13 décembre, les BigBoss ont tenu leur cinquième édition, réunissant sur les pistes de ski des Arcs 337 dirigeants de l’e-commerce. L’occasion d’un bilan sur un rendez-vous business atypique lancé voilà deux ans, durant lesquels il s’est mué en réseau influent.
 

L’hiver dans les Alpes et l’été sur les plages des Canaries ou du Péloponnèse, les quatre premières éditions ont permis la signature de 22 millions d’euros de contrats entre dirigeants de portails et prestataires. Quelque 412 BigBoss (38 milliards de dollars de chiffre d’affaires cumulés) se sont déjà succédé sur les différents rendez-vous. A cela s’ajoutent 116 prestataires, repartis en moyenne avec 200 000 euros de contrats en poche. Spécialiste du recrutement et deux fois récompensé sur l’événement, Ametix indique même réaliser 25 % de son chiffre d’affaire grâce au rendez-vous.
 
Ce dernier a progressivement pris de l’ampleur tout en affinant ses rouages. D’un côté, deux tiers d’e-commerçants affichant au moins 10 millions d’euros de ventes en ligne et impérativement représentés par leur dirigeant. Ces derniers, renouvelés pour moitié à chaque édition, se voient au premier jour organiser des speed-dates de 10 minutes avec des prestataires répondant à leurs besoins du moment. En face, un tiers de prestataires, qui financent l’événement. Cooptés par des BigBoss et également renouvelés, ils auront trois jours pour capitaliser sur les rencontres initiées par l’organisateur, qui touchera de son côté une part des accords signés.
 
 

Et c’est là que les BigBoss trouvent leur principale caractéristique : les discussions se poursuivent ensuite pendant deux jours, généralement sur fond de cocktails et musique, dans les remonte-pentes en hiver comme les pieds dans le sable en été. Avec, outre soirées animées, des événements spécifiques à chaque rencontre. La dernière édition fut ainsi le cadre d’un critérium de luge, et du premier BigBoss Comedy Club, fort de sketchs faisant référence à l’univers de la vente en ligne et interprétés par des BigBoss volontaires. S’est également produit le BigBoss Band, constitué de dirigeants, tandis que les BigBoss Idols, composés de présentations de vidéos à tendance humoristique, ont cette fois récompensé Advisers, ID.apps et Testapic.
 
Deux ans après son lancement, le rendez-vous semble trouver son rythme, la bonne humeur des habitués estompant rapidement l’appréhension des nouveaux venus, et les négociations prolifiques écartant les doutes sur le bien-fondé du concept. De quoi constituer aujourd’hui une « BigBoss Family » se réunissant sur Paris entre les sessions, et usant des réseaux sociaux pour échanger à l’année sur l’évolution de leur secteur d’activité. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

SportDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER