A Florence et Milan, l’homme hésite entre asphalte et jungle

Du grand parc de la villa Palmieri sur les collines de Fiesole, qui a accueilli le défilé Givenchy près de Florence, à celui de Villa Reale, en plein centre de Milan, qui a servi de décor pour le show Fendi ce lundi matin, la Semaine de la mode masculine italienne a renoué avec les fastes d’antan et une grande envie d’été, de fantaisie et d’élégance.


Dolce & Gabbana, printemps-été 2020 - © PixelFormula

Un vent de chaleur a traversé la Semaine de la mode masculine italienne, qui a marqué le début de la saison à Florence, le lundi 11 juin, avec le salon Pitti Uomo, et s’est achevée ce lundi 17 avec le dernier jour des défilés milanais. Au propre comme au figuré, avec des températures en hausse et une folle envie de vacances sous les palmiers. Milan, surtout, a réservé les plus belles surprises, sortant de son train-train habituel avec des défilés organisés dans des lieux inattendus, des aciéries abandonnées de Falck pour Ermenegildo Zegna au parc sous la « tangenziale » (le périph' milanais) pour Sunnei, ou le métro pour Palm Angels.

« La municipalité nous a apporté un grand soutien, permettant à la mode d’occuper des espaces inhabituels. Cela a créé une belle énergie, au-delà de la qualité des collections. Cette semaine a confirmé aussi la belle croissance des marques plus jeunes, telles que M1992, Magliano, Sunnei et Palm Angels, entre autres », souligne Carlo Capasa, le président de la Camera nazionale della moda italiana (CNMI).
 
Cet esprit à la fois festif et chic se reflète dans les collections, où l’habillement formel revient en force, mais dans un esprit plus décontracté, alors que le sportswear est en net reflux ou d’une manière générale moins « sport » et plus sobre. Ceux qui osent le sweater sont rares. S’ils le font, c’est d’une manière chic comme le sweat-shirt en cuir de Zegna.

Le costume-cravate est quasiment partout, mais la structure est moins contraignante, trouvant l’équilibre parfait entre confort et élégance. Les vestes sont déstructurées, souvent surdimensionnées ou confectionnées dans des tissus techniques ultra-légers. Les pantalons sont amples et confortables, fendus à la cheville pour assurer un mouvement plus libre. Ils laissent parfois voir le caleçon dépasser à la taille.


Ermenegildo Zegna, printemps-été 2020 - © PixelFormula
 
L’ensemble veste-pantalon est proposé monochrome dans un esprit essentiel, la plupart du temps dans des tons neutres ou classiques (blanc, beige, gris, noir, bleu cendré). Le costume à carreaux un brin rétro a notamment le vent en poupe, tout comme celui en coton beige, avec la variante short XL, au style d’explorateur colonial. Dans le même esprit chic bourgeois, la chaussure bateau fait son come-back, ainsi que le petit pull jeté sur les épaules, les chaussettes blanches et la cravate. A fleurs ou plus stricte, l’homme de l’été 2020 aime bien la porter dénouée ou un peu lâche.

Ce dernier n’en renonce pas moins à sa vie intrépide. Les mains libres grâce aux mini-pochettes, qu'il porte en bandoulière, il adopte volontiers la combinaison de travail ou la tenue militaire avec veste camouflage et pantalon treillis. Le kaki est partout, décliné aussi dans une veine gentleman-farmer. Les gilets légèrement molletonnés, les coupe-vent et imperméables ultra-light et les tricots ajourés complètent ce vestiaire soft quotidien.

La garde-robe pour l’été prochain se prépare aussi aux grandes chaleurs. La veste se porte volontiers torse nu, le chapeau de randonnée et la casquette saharienne sont équipés d’un voile cache-nuque tandis que le short en coton léger à fines rayures fait penser au caleçon. Le peignoir ou la serviette de bain ne sont jamais très loin.

Les imprimés s’inspirent notamment des contrées torrides et tropicales avec la jungle comme fil rouge. Léopard, grosses fleurs exotiques et autres perroquets sont déclinés dans des couleurs vives sur des chemises en soie, des shorts ou des ensembles pantalons. Notre homme a un petit faible aussi pour les pin-up vues ici et là sur son torse bombé, imprimées sur une chemisette...
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER