×
Publié le
20 juin 2022
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

A Milan, Donatella ovationnée après le show Versace

Publié le
20 juin 2022

Au cours d'une journée bien remplie dans le secteur de la mode masculine à Milan, le défilé le plus marquant a été celui de Versace, où Donatella Versace a été submergée d'applaudissements et d'ovation après un défilé triomphal.
 

Donatella Versace : Milan lui appartient



"Versace, Versace, Versace", a résonné la chanson classique de Prince après un défilé Versace captivant dans le palais familial. Mais vu la qualité de ce spectacle, on aurait dû dire "Donatella, Donatella, Donatella !".



Versace - Spring-Summer2023 - Menswear - Milan - © PixelFormula


On avait l'impression que Donatella Versace était de retour. Et en très grande pompe. Après de nombreuses saisons et la pandémie où Madame Medusa n'ouvrait pas sa scène, ce samedi soir à Milan, elle est sortie et a embrassé ses amis dans la cour où se déroulait le spectacle.
 
Un spectacle exceptionnel mis en scène dans une cour pavée avec des colonnes de verre de cinq mètres de haut surmontées des statues de nombreux Adonis.

Des Adonis que l'on retrouvait dans la distribution, avec une nouvelle sélection brillante de modèles masculins aux perruques dorées.
 
Des costumes et des blazers méga rayés ; des chemises en soie fluides avec des images de gargouilles gothiques ou de savants de la Grèce antique. Beaucoup d'hommes portant des vases, des tasses à café et des soucoupes - comme ceux envoyés comme invitations au spectacle.
 
En un mot, Donatella est de retour, et aux commandes.
 

Dolce & Gabbana : Re-edition et Roll


 
Il était parfois difficile de distinguer la nouveauté de la réédition dans le dernier défilé Dolce & Gabbana pour hommes, tant il était rempli de nouvelles versions exagérées de looks classiques.
 
Intitulé "Dolce & Gabbana Re-edition 1991 S/S 2023", le défilé a énuméré chaque année en remontant jusqu'au moment où Stefano et Domenico ont lancé leur entreprise de mode masculine, il y a 27 ans.


Dolce & Gabbana Spring/Summer 2023 - Dolce & Gabbana


Avant le spectacle, les messieurs ont annoncé le concept en joignant un T-shirt noir à leur invitation. Ces tee-shirts sont mités avec art et comportent de nombreux trous, comme s'ils provenaient d'une vieille armoire. Une véritable plaisanterie d'initiés.
 
Les trous se poursuivent avec une série de jeans, de pantalons cargo et de pantalons surdimensionnés déchirés et déchiquetés, mais associés à des smokings élégants et des blazers impeccables. On retrouve ensuite les trous dans une série de sous-vêtements d'homme et de caleçons longs, comme s'il s'agissait de vêtements de grand-père.
 
Peu d'Italiens aiment autant l'Italie que Stefano et Domenico, dont la toile de fond était un mélange de vieilles vidéos de spectacles et d'images pittoresques de la péninsule - ferries méditerranéens, port de Portofino, bateaux de pêche éoliens...
Tandis que les T-shirts nous informaient tout simplement que les Siciliens sont sensationnels. 

Mais les idées les plus sensationnelles étaient les bottes de pirate fabriquées à partir de chutes de vestes en jean patchwork, ou les bottes de mécanicien garnies de strass et de cristaux.
 
Dans ce show, nous avons parcouru leurs plus grands succès : des smokings brodés et dorés aux blousons de moto des dieux du rock.
 
C'est précisément parce qu'il couvre tant d'époques que ce spectacle est long et décousu, soutenu par un remix de First Class de Jack Harlow. Néanmoins, ils ont été applaudis à tout rompre.
 
Même si l'on ne peut s'empêcher de penser que leur attention était probablement ailleurs - concentrée sur leur prochaine collection Alta Moda qui sera présentée début juillet en, bien sûr, Sicile, et dans l'ancienne colonie grecque de Syracuse.
 
Après une journée bien remplie, les garçons ont terminé la soirée par un cocktail dans leur propre Bar Martini sur Corso Venezia pour célébrer leurs dernières lunettes.
 
Une collaboration avec Persol qui a mis en vedette les célèbres lunettes à monture en D de la marque en brun havane et en noir, mais aussi dans les tons sorbet et zèbre de Dolce & Gabbana.
 

Fendi : Matériaux multiples


 
Tout l'attention a été portée sur les matières, dans toutes leurs multiplicités, chez Fendi, où les tissus nobles, décontractés et atypiques se sont rencontrés dans une grande déclaration de chic décontracté de la directrice de la création masculine de la maison, Silvia Fendi.
 
Une collection centrée sur le vêtement clé de la garde-robe masculine bien habillée d'aujourd'hui - la surchemise - traité par Silvia avec plus d'imagination et d'esprit que n'importe lequel de ses contemporains.


Fendi - Spring-Summer2023 - Menswear - Milan - © PixelFormula


"Je voulais quelque chose de très simple, en travaillant sur l'idée d'une chemise ; veste de chemise et manteau de chemise. Maintenant que nous retournons à la vie, nous comprenons que nous devons prendre du temps pour nous et pour nos propres plaisirs. Même les vêtements de cérémonie ont la même facilité. Pour moi, la matière qui représente le plus la liberté est le denim. Mais je l'ai imprimé sur du coton pour le rendre différent. C'est un nouveau faux denim", explique Silvia.
 
Prendre un matériau banal comme le denim, le découper en pantalon arty pour homme, puis l'imprimer sur du coton, et enfin l'amener dans un endroit très nouveau avec un manteau en fourrure rasée imprimé en denim. Des sacs à main en denim avec logo, des mocassins en denim et même des blouses de chirurgien en denim. Un mélange de luxe somptueux et de facilité hipster.
 
Alors qu'un imprimé veau tacheté a été utilisé dans des cabans en coton, des vestes safari en peau de poney ou des redingotes en toile. On trouve aussi un imprimé bleu cassé et tabac qui a été réinventé deux fois  : sur un manteau d'explorateur en vison ou sur un top coat en cachemire.
 
Silvia a également pris de nombreux risques avec la silhouette... et la plupart ont été payants, en particulier sur ses manteaux. En ce qui concerne les sacs, Silvia Fendi a également présenté une nouvelle forme en tonneau, entourée d'un harnais Fendi en cuir découpé.
 
"J'adore le dialogue qu'elle entretient avec Kim Jones. Ils sont comme une famille qui travaille ensemble. L'un des aspects définissant la marque tient dans sa grande maîtrise des matériaux. Ainsi, les formes ne changent peut-être pas beaucoup, mais les matériaux peuvent être déclinés en 1.000 versions", s'enthousiasme Serge Brunschwig, PDG de Fendi.
 
En parlant de formes, le mince Serge a révélé qu'il garde la ligne en faisant du vélo dans les collines au nord de Rome.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com