×
Publicités
Publié le
28 juin 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Accord 3SI/Otto: une décision pour la fin de l’année

Publié le
28 juin 2013

Le groupe allemand de distribution, Otto, a fait connaître jeudi sa volonté de reprendre la totalité des activités BtoC de 3SI (ex-3 Suisses International). Une décision de ce dernier sur le sujet devrait intervenir au dernier trimestre 2013, car soumise à une procédure précise.

L’entité qui pourrait émerger serait une société de droit français à management tricolore. Rassemblant notamment 3 Suisses, Blanche Porte et Becquet, cette future entreprise devrait afficher un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros, et compter plus de 5 800 collaborateurs.

C’est ce qu’indique à FashionMag un porte-parole de 3SI, qui souligne qu’un processus précis va être suivi, qui se tiendra jusqu’aux vacances estivales pour reprendre à la rentrée. "Le conseil d’administration ne pourra se prononcer officiellement avant d’avoir recu les avis des comités d’entreprise et représentants du personnel", explique ce porte-parole, indiquant que les démarches seront menées pays par pays. "L’opération devrait se terminer au dernier trimestre 2013", estime-t-il.

Otto détient à ce jour 51% de 3SI, tandis que 44% sont aux mains du groupe Mulliez, et 5% chez les salariés. Si Otto obtenait la reprise de l’activité e-commerce, 3SI continuerait d’exister avec le même actionnariat via son activité e-commerce BtoB ainsi que ses services financiers. Le fonctionnement resterait alors le même, tandis que se constituerait une nouvelle entreprise indépendante régie par Otto.

Si 3SI ne s’est pour l’heure pas prononcé sur la proposition d’Otto, la démarche est néanmoins reçue avec une certaine fierté par la direction. "C’est une récompense, la preuve du fait que la mutation opérée par le groupe 3SI est maintenant une réussite" nous explique ainsi le porte-parole, qui fait part de son agacement face à certaine parution moquant la santé du groupe. "Je vois mal un groupe, un numéro 2 mondial de l'e-commerce comme Otto, racheter des entreprises qui n’ont pas d’avenir. Il faut maintenant se préparer au futur, qui passe par l’européanisation. La frontière nationale n’est plus un périmètre perspicace pour la réalisation d’un activité d’e-commerce BtoC".

Fort de 35 entreprises opérant dans une trentaine de pays, le groupe 3SI emploie 7 000 salariés et a généré l’an passé au total un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros. Le groupe Otto a pour sa part réalisé 11,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2012. Sur l’exercice, son activité e-commerce avait atteint les 5,7 milliards d’euros de vente, en progression de 7,5%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution