Accord des capitales de la mode qui satisfait New York et sauve Londres

LONDRES, 16 sept 2008 (AFP) -Les responsables des grandes capitales de la mode --New York, Paris, Milan et Londres-- ont trouvé mardi 16 septembre un compromis pour prendre en compte les contingences des stylistes américains sans signer l'arrêt de mort des défilés londoniens, a annoncé le British fashion council (BFC).


Défilé de la collection printemps-été 2009 de Jasper Conran à Londres
Photo : Shaun Curry/AFP

"Avec cinq jours désormais assurés à partir de septembre 2009, le British fashion council attend avec impatience de pouvoir mettre en oeuvre une Semaine de la mode plus forte et avec davantage de répercussions", a indiqué Harold Tillman, président du BFC, cité dans un communiqué. A l'heure actuelle, Londres dispose de six jours.

"L'accord permet à New York de décaler son créneau, donnant satisfaction aux besoins de ses stylistes, tout en assurant un créneau de cinq jours complets à Londres à partir de septembre 2009", a précisé le BFC, soulignant que cet accord devait encore être ratifié par les stylistes des quatre capitales.

Une porte-parole du BFC a rappelé à l'AFP que la Fashion week de Londres durait six jours que depuis deux ans. Elle était auparavant de cinq jours.

Aucun détail concret sur les arrangements conclus n'a été précisé.

Les discussions devaient se poursuivre concernant la prochaine saison de défilés, en février 2009 pour les collections automne-hiver 2009, a poursuivi le BFC.

L'accord permet au Council of Fashion Designers of America (CFDA), qui organise les défilés à New York, de décaler les présentations de quelques jours pour donner davantage de temps à ses stylistes de préparer leurs collections printemps-été présentées en septembre.

Entre les congés d'été des fournisseurs, notamment les fabricants de tissus, et le week-end prolongé du Labour day début septembre aux Etats-Unis, les stylistes américains peinaient à terminer à temps leurs collections.

Mais les défilés de New York sont immédiatement suivis par ceux de Londres, puis Milan et enfin Paris. Ces deux dernières refusant de modifier leurs dates, le créneau de Londres se voyait réduit au mieux à quatre jours, faisant craindre que les fashionistas n'aillent directement de New York à Milan.

La Semaine de la mode de Londres bat son plein depuis dimanche, et jusqu'à vendredi soir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER