×
216
Fashion Jobs
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
MAJE SUISSE
Sales Assistant, 50% - Outlet Aubonne m/f
CDD · AUBONNE
MAJE SUISSE
Sales Assistant, 50% - Globus Geneve m/f
CDD · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Global Third-Party Manufacturing Planning Lead
CDI · Wollerau
ZOÉ DROCOURT GMBH
Stagiaire Recrutement - Luxe (f/h/x)
Stage · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Praktikum Product Marketing - Bobbi Brown
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Aveda Beauty Advisor 70 - 80% Zürich
CDI · Zürich
SANDRO SUISSE
20% Sales Assistant (m/d/f) Sandro Menswear Globus (Aushilfe 3 Monaten)
CDD · ZURICH
SIDLER SA
Sales Assistant / Luxury Brand / Crans-Montana
CDI · CRANS-MONTANA
SIDLER SA
Sales Consultant / Luxury Brand / Zürich
CDI · ZURICH
ESTÉE LAUDER
Produktionsmitarbeiter/in - Wochenende 50% (sa 10h / so 10h)
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Data Engineer
CDI · Wollerau
GLOBUS
Verkaufsberater:in Grundnahrungsmittel (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
Publié le
24 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Aeffe clôt 2020 sur une perte nette et un recul de 23% de ses ventes

Publié le
24 mars 2021

Comme il fallait s’y attendre, la pandémie a pesé sur les résultats annuels d’Aeffe. Le groupe de mode italien actif à travers ses marques propres (Alberta Ferretti, Philosophy, Moschino et les souliers Pollini) et des licences (Jeremy Scott, etc.) clôt son exercice 2020 sur une baisse de 23,4% (-23,3% à taux de change constant) de son chiffre d’affaires, à 269,1 millions d’euros.

Les ventes d'Alberta Ferretti ont plongé de 44% en 2020 - @albertaferretti


 Sur l'ensemble de l'année écoulée, il accuse une perte de 21,4 millions d’euros contre un bénéfice de 11,7 millions un an plus tôt. La perte nette ajustée, tenant compte des effets dérivant de la première application du principe comptable IFRS 16, s’élève à 16,3 millions.

Le résultat d’exploitation (Ebit) passe pour sa part d’un excédent de 25,1 millions d’euros en 2019 à un déficit de 24,5 millions un an plus tard. En revanche, Aeffe dégage un bénéfice brut opérationnel (Ebitda) de 4,5 millions, contre 53,1 millions en 2019.

Pour limiter l’impact de la pandémie, la société a fortement réduit ses coûts fixes, tout en renforçant ses liens avec ses partenaires commerciaux, surtout en Asie, ainsi que ses activités digitales, en particulier concernant le service à la clientèle et la communication.

"Le groupe a démontré une capacité de gestion efficace en termes financiers et de marketing. En 2020 ont été lancées de nouvelles et significatives initiatives destinées à s’intégrer à la stratégie de développement futur", indique dans un communiqué le président exécutif Massimo Ferretti. Parmi les investissements réalisés en 2020, à signaler "l’optimisation du showroom à distance, la croissance sur les plateformes e-commerce et les projets de travel retail dans la Grande Chine".
 
L’an dernier, la société a vu ses ventes diminuer sur tous ses segments, marques, régions et canaux de vente. Une fois de plus, la griffe Moschino, qui prend de plus en plus de poids dans le groupe, puisqu’elle représente désormais 80% du chiffre d’affaires total contre 75% en 2019, est celle qui s’en sort le mieux.

Avec un chiffre d’affaires de 215,4 millions d’euros en 2020, ses ventes n’ont diminué sur l’exercice que de 17,8% à taux de change constant, contre une baisse de 26,4% à 13,4 millions pour Philosophy de Lorenzo Serafini, une chute de 37,7% pour Pollini à 22,4 millions et de 44,3% pour Alberta Ferretti à 14,6 millions, tandis que les autres activités plongent de 60,9% à 3,3 millions.
 
L’an dernier, l’Italie, principal marché du groupe de San Giovanni in Marignano, près de Rimini, avec une part de 45%, a enregistré une baisse des ventes de 24,2%. L’Europe sans l'Italie limite le repli à 4,9%. En Asie et dans le reste du monde, le recul est de 37,6% -la Grande Chine s’inscrivant en chute de 35% avec une nette reprise au quatrième trimestre-  tandis qu’en Amérique, les ventes diminuent de 36,2% sur la période.
 
Au 31 décembre, Aeffe dénombre 59 boutiques en gestion directe et 144 en franchise, soit un total de 203 magasins monomarques contre 224 un an plus tôt, le retail contribuant à hauteur de 24% des revenus du groupe avec une baisse de 32,2% sur la période, tandis que les ventes ont diminué de 19,9% dans le canal wholesale (représentant 72% des recettes du groupe).

En dépit de l’incertitude qui plane encore sur les marchés, le groupe se veut confiant, encouragé par "des signes d'amélioration au dernier trimestre" et une bonne réactivité de ses marques, l’actuelle campagne de vente pour l’automne-hiver 2021/22 ayant recueilli "des résultats au-dessus des attentes".

Au-delà de la Chine, Aeffe mise sur l’Europe, en particulier le Royaume-Uni où la campagne de vaccination est bien engagée, mais aussi sur les Etats-Unis et le Moyen-Orient. "Le groupe continuera à se concentrer sur le renforcement de ses activités en ligne, de la communication numérique et de la distribution sur ses marchés stratégiques tels que l'Asie", conclut le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com