Agatha Ruiz de la Prada doit fermer sa boutique parisienne

L’activité d’Agatha Ruiz de la Prada à l’étranger accuse un nouveau coup dur. Après avoir fermé ses espaces à New York et Milan en 2017, la créatrice met la clé sous la porte de sa seule boutique française, située au numéro 9 de la rue Guénégaud, dans le VIe arrondissement de la capitale.


La créatrice espagnole Agatha Ruiz de la Prada - Agatha Ruiz de la Prada

Selon la marque, le réseau de distribution d’Agatha Ruiz de la Prada paye les conséquences d’un décret approuvé fin 2016 par le gouvernement espagnol, qui interdit aux entreprises espagnoles de déduire de leurs comptes les pertes accusées par leurs filiales à l’étranger.

Le label insiste d’ailleurs sur le fait que la fermeture de sa boutique parisienne « est un coup dur au niveau émotionnel ». La capitale française était en effet devenue l’une des principales enclaves de la marque. La créatrice expliquait l’année dernière à FashionNetwork.com que « dans le contexte actuel, avec celle de Madrid, la boutique parisienne est celle qui représente le plus à mes yeux. Elle est vraiment spéciale pour moi ».

Actuellement, Agatha Ruiz de la Prada compte trois établissements propres à Madrid, Porto et Bogota.

Même si la marque n’écarte pas la possibilité de nouvelles ouvertures de boutiques propres si les conditions changent, aujourd’hui, la stratégie se concentre sur la dynamisation du canal digital. Après avoir signé un accord de distribution avec la plateforme d'e-commerce américaine Moda Operandi l’année dernière, Agatha Ruiz de la Prada fait de sa boutique en ligne sa priorité. Les réseaux sociaux gagnent en importance et en particulier Instagram, dont le compte est géré par la créatrice elle-même.

Les licences, grâce auxquelles Agatha Ruiz de la Prada a fait entrer ses produits colorés et avant-gardistes dans la plupart des foyers espagnols, sont toujours un axe fort de son activité. Les plus récents accords de licence comprennent la collaboration avec le spécialiste chinois du textile Li & Fung pour la distribution des draps Agatha Ruiz de la Prada en Europe (vendus en Espagne par El Corte Inglés), mais aussi les chaussettes, en partenariat avec la marque fabriquée en Espagne Naïve.

Les Fashion Weeks restent quant à elles la vitrine internationale des produits de la marque, qui défilera dans les prochaines semaines sur les podiums de Malte, Miami, Aragón, Jerez, Gran Canaria et Valence avec le salon de mode enfantine Fimi.

Agatha Ruiz de la Prada compte aujourd’hui environ 150 points de vente dans le monde entier. De leur côté, les plus de 50 licences qui ont permis de diversifier l’offre de l’entreprise lui rapporteraient environ 200 millions d’euros.

Traduit par Clémentine Martin

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresDécorationDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER