×
113
Fashion Jobs
SIDLER SA
Jersey Product Manager/ Luxury Brand/ Ticino
CDI · MENDRISIO
SIDLER SA
Fabric And Raw Material Manager / Luxury Brand / Ticino
CDI · MENDRISIO
SIDLER SA
Emea HR Director/Fashion Brand/Ticino
CDI · LUGANO
SIDLER SA
Showroom & Key Account Coordinator / Zürich
CDI · ZÜRICH
SIDLER SA
Retail Operations Director / Lugano
CDI · LUGANO
STERNEFOOD
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
MEDMEISTER
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
THE KOOPLES
Conseiller de Vente H/F - Roppenheim - CDD 30h
CDD · ROPPENHEIM
LA PRAIRIE
Global Brand Development Intern (Skin Care And Complexion) - February 2020
Stage · ZÜRICH
ICS - SERVICE DE COURRIER INTERNATIONAL
Associé Aux Ventes (à Temps Partiel)
Stage · GENÈVE
ICS - SERVICE DE COURRIER INTERNATIONAL
Caissier Vendeur à Temps Partiel
Stage · GENÈVE
ETAM LINGERIE
Hotesse de Vente 35h
CDD · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Vendeur/se 50% (Flexible 100%)
CDI · LAUSANNE
HEIMKINOHELD
Praktikum im Bereich Online Marketing
Stage · ZÜRICH
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Welcomist
CDD · ZURICH
SIDLER SA
Merchandise Planner Emea
CDI · LUGANO
TALLY WEIJL
Internship Assistant Designer
Stage · BASEL
DIGITAL MINDS
Praktikum Online Marketing Manager
Stage · ZÜRICH
GUCCI SWISS RETAIL SA
Gucci Client Advisor
CDD · ZURICH
CLAUDIE PIERLOT
Store Manager Mit Sprachkenntnissen in Französisch - 42,5 Stunden - Jelmoli Zürich - M/F/D H/F
CDI · ZURICH
RETAIL EXPERTS
Boutique Sales & Administration Assistant – Luxusgüter, zh
CDI · ZURICH
MAJE
Verkäufer 40% - Globus Bale
CDD · BÂLE

Agogogang, le nouveau multimarque classé par couleur du Marais

Auteur :
Publié le
today 20 déc. 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

C’est lors d’un voyage au Brésil en 2016 qu’Elodie Gaud et Joana Gobin ont l’idée de fonder Agogo. Une marque de streetwear cool, colorée et unisexe, qui se lance officiellement en novembre 2017 avec une campagne Kiss Kiss Bank Bank. Les deux entrepreneures financent leur première collection à hauteur de 9 580 euros. Celle-ci est présentée et vendue pour la première fois en avril dernier. Alors qu’elles pensent vendre leur travail uniquement via leur e-shop, elles ont l’opportunité de reprendre un local dans le Marais, installé 6, rue du Trésor dans le IVème arrondissement. Avec sa superficie de 140 mètres carrés, il est beaucoup trop important pour accueillir seulement les collections d’Agogo. Les deux jeunes femmes décident alors de s’associer à deux amis, Arnaud Boivin et Maxime Biffaud, et de monter Agogogang, un magasin multimarque de mode urbaine ouvert le 16 novembre 2018, où se côtoient Agogo et d’autres griffes, toutes classées par couleur. 
 

Le devanture du magasin. - Agogogang


« Dans ce que nous sélectionnons, nous proposons deux typologies de produits différentes, d’une part ce que l’on considère comme du "basic streetwear", avec des marques comme Obey ou Avnier, à des prix allant de 30 à 150 euros à destination des 15-30 ans. Nous avons d'autre part une offre de "streetwear couture" avec des griffes de créateurs peu ou pas représentés en France, comme le Londonien Christopher Raeburn, le Coréen Hwansung Park avec D-Antidote ou encore les pantalons Les Garçonnes de la Française Marine Escurat. » En tout, 500 références sont proposées en boutique, avec des nouveautés tous les mois.
 
Pour inciter les clients à venir et à rester dans le magasin, Elodie Gaud et Joana Gobin ont décidé d’y installer des assises, d’organiser des Dj sets tous les jeudis, d’offrir le café tous les jours jusqu’à midi… Les ateliers et bureaux de leur griffe, Agogo, se trouvent au fond du magasin, qu’elles ont voulu très esthétique. « Avec les différents pôles de couleurs, nous jouons sur l’image. En plus d’être instagrammable, l’atmosphère chaleureuse et familiale du lieu en est renforcée. »
 

L'intérieur de la boutique. - Agogogang


En plus des collections de vêtements, Elodie Gaud et Joana Gobin proposent des vinyles, disponibles à l’écoute et à l’achat. Elles aimeraient aussi mettre en place des showcases et affirmer leur lien avec la musique. « Nous travaillons déjà avec des artistes via Agogo, comme le rappeur Jok’Air ou les chanteuses Aloïse Sauvage et Lili Poe que nous habillons sur certaines de leurs dates. Pour eux, nous créons des pièces exceptionnelles produites en mini-quantités. De manière plus générale, avec Agogo, nous tenons à avoir une double production. Avec notre agent au Portugal, nous confectionnons l’essentiel de la collection, une douzaine de modèles déclinés jusqu’à cinq coloris chacun. Avec des ateliers dans le Sentier, nous travaillons des vêtements plus chers ou exclusifs, ce qui nous permet de tester les choses », expliquent les entrepreneures.

En parallèle, elles réfléchissent à l’ouverture d’Agogo à la vente en gros, ainsi qu’à la recherche d’un showroom et d'un agent commercial pour les représenter. Passer cette étape leur ferait adopter une saisonnalité plus classique, avec deux collections par an, alors que pour l’instant elles n’en proposent qu’une.
 
D’ici un an, les deux créatrices espèrent lancer l’e-shop d’Agogogang et constatent déjà l’intérêt des stylistes de presse ou de cinéma pour l’organisation de leur magasin. « Comme les vêtements sont classés par couleur, cela permet un vrai gain de temps aux costumières qui peuvent trouver plus rapidement ce qu’elles cherchent ». Un mode de fonctionnement qui n'est pas sans rappeler celui de Tagwalk, cette plateforme lancée par Alexandra Van Houtte en 2015, qui recense les looks de défilés par couleur ou imprimé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com