×
205
Fashion Jobs
GLOBUS
Buyer Menswear (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
ESTÉE LAUDER
District Manager Sales 100% Switzerland
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Third Party Manufacturing Procurement Manager
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
HR Generalist Switzerland
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Product & Trade Marketing Executive - Luxury Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
District Manager Sales 60%
CDI · Zürich
HUGO BOSS
Junior Product Manager Textile Licenses (f/m/d)
CDI · Zug
HUGO BOSS
Brand Development Manager
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HIGHSNOBIETY
Sales Assistant / Client Advisor (Zurich Airport - Pop-up Store) (f/m/d)
CDD · ZÜRICH
TOM TAILOR
Modeberater (M/W/D) Mit 15-20% Arbeitspensum Für Unseren Tom Tailor Outlet Store in Murgenthal
CDI · MURGENTHAL
ESTÉE LAUDER
Logistics Administration Specialist Scm
CDI · Lachen
ETAM LINGERIE
Hôte(Sse) de Vente Temps Partiel 8h
CDI · NYON
GLOBUS
Einsatzplaner:in/Workforce Management (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
VILEBREQUIN
un(e) Stagiaire Département Strategic Planning-Merchandising
Stage · PLAN-LES-OUATES
ESTÉE LAUDER
la Mer Sales Development Expert 100% Switzerland / Zürich
CDI · Zürich
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 oct. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alexander McQueen: des chasseuses de tempêtes sous un dôme géant

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
13 oct. 2021

Alexander McQueen et Sarah Burton ont organisé leur défilé lundi midi sur un toit londonien: une tempête de mode visuelle après l'immobilité angoissante des confinements successifs.


Alexander McQueen - Printemps-Été 2022 - Photo : Alexander McQueen


La collection était présentée sous un dôme géant transparent fabriqué sur-mesure, au dernier étage d'un parking dans le quartier de Wapping, et sous un ciel parsemé de cumulus, qui servait d'ailleurs d'inspiration pour cette collection Printemps-Été 2022.

Il s'agissait du premier défilé de la marque depuis mars 2020. À Paris, Sarah Burton avait alors présenté une série d'héroïnes des temps modernes, à mi-chemin entre Mary Stuart et Calypso, dans des éclats de faille et de cristaux.

Depuis lors, la maison a publié plusieurs vidéos baroques — une collection féminine Printemps-Été 2021 tournée sur les rives boueuses de la Tamise, et une collection masculine digne des dessins d'Escher, filmée sous les falaises blanches de New Haven.


Alexander McQueen - Printemps-Été 2022 - Photo : Alexander McQueen


"Notre studio est situé dans le quartier de Clerkenwell. Le balcon donne sur le ciel — la pluie, l'orage ou le soleil. Récemment, nous sommes allés explorer la boue de la Tamise ; cette fois, j'ai regardé vers le ciel, c'est pourquoi mes mannequins ressemblent à des chasseuses d'orages. J'aime l'idée que l'on ne sait pas ce que la journée va nous apporter, qu'il faut s'armer de courage et faire face", expliquait Sarah Burton après le show.

L'impact du défilé était renforcé par le casting sauvage, composé de jeunes filles punks et extravagantes, aux côtés de Naomi Campbell, qui a clôturé le défilé vêtue d'une robe corset sans bretelles sous une veste stricte ruisselant de cristaux.

Tous les mannequins surgissaient d'un escalier caché sur le podium circulaire en bois de pin. Le premier arborait un manteau de laine à double boutonnage et manches gigots, très décolleté pour mieux dévoiler un énorme tatouage de chardon noir qui remontait le long de son cou. 


Alexander McQueen - Printemps-Été 2022 - Photo : Alexander McQueen


Comme une manière de planter le décor, après 30 minutes d'une bande-son rugissante qui plaçait les invités au milieu d'une tempête. 

Cette saison Sarah Burton a assoupli sa silhouette, et imaginé des robes à fermeture éclair ornées de multiples fronces, coupées dans des imprimés de nuages matinaux, de ciels bleus ou de crépuscules. 

La designer britannique alternait des vestes épaulées et des pantalons feu-de-plancher, avant de reprendre l'un de ses jeux de mots visuels favoris, le manteau Janus, un vêtement à deux faces — en prince-de-galles à double boutonnage à l'avant, et en polyfaille avec une tournure au dos.

Mais sa plus belle silhouette était probablement cette gigantesque robe-chemise, semblable à un parachute, qui se gonflait devant le paysage des toits de Londres. Une vue qui capturait toute l'énergie de la capitale britannique — à l'est vers les Tobacco Docks et Greenwich, à l'ouest vers la cathédrale Saint-Paul et tous les nouveaux gratte-ciels : le Shard, le Cheesegrater et le Gherkin.

"J'ai adoré la collection, et je n'ai pas arrêté de cocher mentalement tous les looks que je voudrais porter. Celui-là, celui-là aussi, et celui-là encore !", plaisantait Emilia Clark, la star de Game of Thrones, qui discutait avec Vanessa Kirby de The Crown et Sarah Burton dans les coulisses après le défilé. Kosar Ali, de la série The Rocks, était superbe dans un bomber McQueen en cuir bouclé, tandis que Daphne Guinness semblait très absorbée par sa conversation avec le chapelier irlandais Philip Treacy. 

Si le défilé avait lieu dans une bulle en plastique, ce n'était pas par peur de la contagion — la collection semblait au contraire envisager avec optimisme les beaux jours de l'ère post-pandémie.


Alexander McQueen - Printemps-Été 2022 - Photo : Alexander McQueen


Le défilé s'achevait sur une série de robes fourreaux brodées de sequins qui imitaient la pluie — une haute couture à la fois virtuose et punk, appuyée par quelques vestes noires garnies de tulle, ornées de cristaux en forme de gouttes d'eau.

Puis la créatrice est sortie pour tirer sa révérence, récompensée par des salves d'applaudissements nourris. Le soleil, quant à lui, est resté caché pour éviter que le dôme géant ne surchauffe.

"Sarah, personne ne lui dit ce qu'elle doit faire. Elle décide de tout, et contrôle même la météo", s'enthousiasme François-Henri Pinault, le PDG de Kering, qui contrôle la maison Alexander McQueen ainsi que Gucci, Balenciaga, Bottega Veneta et Saint Laurent. 

Selon celui-ci, Kering laisse à chaque marque le soin de décider où et quand elle défilera. Ces dernières saisons, plusieurs maisons du groupe ont d'ailleurs commencé à sauter des Fashion Weeks, provoquant plus d'une polémique au sein du secteur. 


Alexander McQueen - Printemps-Été 2022 - Photo : Alexander McQueen


"Oui, nous faisons notre retour sur les podiums, mais chaque marque à sa manière. Ainsi, Bottega met le cap sur Détroit, et Saint Laurent embarque pour Los Angeles. Ces décisions ne sont jamais prises au niveau du groupe", explique François-Henri Pinault.

Quand on lui demande comment vont les affaires — Kering devant annoncer ses résultats financiers la semaine prochaine —, le PDG répond : 

"Nous nous portons bien grâce à la Chine et à l'Amérique du Nord. La Chine est sortie du confinement plus tôt que tout le monde. Et, à notre grande surprise, en Amérique, la reprise a été beaucoup plus rapide que prévu. En Europe, les choses sont très différentes, mais comme il n'y a pas de touristes, il fallait s'y attendre", déplore l'homme d'affaires, qui, pour une fois, n'a pas dû voyager pour assister à un défilé de Kering. Résident de Londres, il habite à une demi-heure au nord, à Hampstead.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com