×
204
Fashion Jobs
KA/NOA
Sales Manager
CDI · GENÈVE
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 40-60%)
CDI · Uster
DIOR
Beauty Consultant
CDI · ZÜRICH
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100% Lausanne
CDI · LAUSANNE
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
1 sept. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Allbirds prépare son introduction en bourse "éthique"

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
1 sept. 2021

Le spécialiste de la chaussure éthique Allbirds annonce enfin son introduction en bourse aux États-Unis, encouragé par la demande croissante des clients pour des produits écoresponsables. La marque intègrera le NASDAQ, l’index généralement favorisé par les spécialistes de la tech et les start-up, et utilisera le symbole BIRD.


Allbirds


Basée à San Francisco, l’entreprise a déclaré vouloir réaliser une introduction en bourse "éthique", avec un accent mis sur certains objectifs environnementaux et RSE pour ses débuts dans l’univers des marchés financiers.

La société espère même "créer un précédent et poser un cadre pour que les entreprises puissent réaliser ce que nous appelons une entrée en bourse éthique. Allbirds va poser les jalons d’une démarche qui pourra être reproduite par d’autres entreprises à leur tour", d’après le document déposé.

Avec un positionnement aussi inhabituel, l’introduction en bourse d’Allbirds attire toutes les attentions.

En-dehors des objectifs sociaux et environnementaux, cette entrée sur les marchés financiers est destinée à lever des fonds pour cette entreprise fondée il y a six ans, qui a récolté 100 millions de dollars lors de son dernier tour de table et vaudrait 1,7 milliard de dollars. Parmi ses investisseurs actuels, on trouve T Rowe Price, qui possède des parts dans ASOS et a fait les gros titres en mettant la main sur 10% de Boohoo cette semaine.

Allbirds a connu des débuts encourageants avec ses chaussures de sport à base de laine, récoltant les éloges du public en raison de leur confort, leurs performances et leur empreinte carbone réduite. 98% des ventes de la marque sont réalisées à plein tarif et 53% proviennent de clients existants. On peut en déduire que le positionnement prix est correct et que la fidélité des clients est élevée.

Aujourd’hui, le chausseur distribue ses produits dans 35 pays et a réalisé des revenus de près de 220 millions de dollars (185,77 millions d’euros) en 2020. Le premier semestre 2021 s’est soldé par des ventes de près de 118 millions de dollars (99,64 millions d’euros). L’EBITDA a aussi bondi de plus de 15 millions de dollars (12,67 millions d’euros) par rapport à l’année dernière, où il se situait à 1,3 million de dollars (1,1 million d’euros). Malgré tout, l’entreprise est toujours dans le rouge en ce qui concerne les bénéfices nets.

La marque nourrit de grands espoirs concernant l’avenir, mais s’attend à essuyer des pertes pendant encore quelques années et redoute la concurrence de produits très similaires sur le marché.

L’effet de "brouillage des frontières entre la maison, la salle de sport et les loisirs" devrait toutefois continuer d’affecter le marché et la croissance digitale devrait se poursuivre à un rythme élevé. D’après le document d’introduction en bourse, les ventes en ligne atteignaient près de 195 millions de dollars (164,66 millions d’euros) l’année dernière.

Cependant, la pandémie a causé bien du tort aux ventes en boutiques physiques, qui représentaient 17% des revenus totaux en 2019 et 11% seulement en 2020. Mais les ventes physiques devraient reprendre du poil de la bête car la marque est en train d’ouvrir de nouvelles boutiques et en possédait déjà 27 au total à la fin du premier semestre. Elle affirme être "dans une phase précoce de développement pouvant déboucher sur des centaines de nouveaux emplacements potentiels".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com