×
Par
Reuters
Publié le
15 févr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon avertit que des mesures protectionnistes pourraient entraver son développement

Par
Reuters
Publié le
15 févr. 2017

Amazon a averti que d'éventuelles mesures du gouvernement américain pour favoriser les entreprises nationales face à la concurrence étrangère – qui s'inscriraient dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président Donald Trump – pourraient avoir un impact négatif sur ses activités.


Dans le cadre de sa déclaration annuelle aux autorités boursières concernant ses risques réglementaires, le géant américain du commerce en ligne a ainsi déclaré que des « mesures commerciales et protectionnistes » pourraient affecter sa capacité à se développer.

Cet avertissement n'était pas présent dans les déclarations précédentes du groupe faites à la commission de Bourse américaine concernant la réglementation publique. Cette année, le groupe a tenu à préciser qu'il considérait d'éventuelles mesures de protection commerciales comme un obstacle à son développement à l'international.

Le nouveau président américain a fait de l'emploi une des priorités de son mandat et a menacé d'instaurer des droits de douane sur les importations afin que les entreprises soient incitées à produire et recruter aux Etats-Unis. Les membres républicains du Congrès prévoient pour leur part de défavoriser les importations tout en excluant les recettes d'exportation de la base de calcul de l'impôt sur les sociétés – ou impôt d'ajustement à la frontière.

Cette proposition issue de la Chambre des représentants divise les entreprises américaines. Les principaux exportateurs comme Boeing la soutiennent fortement, mais une association de détaillants estime que cela entraînerait une hausse des prix pour les consommateurs.

Amazon n'a pas précisé quelles mesures – droits de douane ou autres – lui posent le plus de problèmes ou quels pays seraient les plus affectés.

Amazon a jusqu'à aujourd'hui refusé de faire des commentaires au sujet de l'impôt d'ajustement à la frontière. Le groupe n'a pas non plus souhaité répondre aux demandes de précisions suscitées par ses déclarations à l'autorité boursière américaine.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.

Tags :
Autres
Industrie