×
118
Fashion Jobs

Anthropologie double la mise à Paris et accélère en Europe

Publié le
today 27 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Anthropologie accélère la cadence sur le Vieux Continent. Débarquée en Europe en 2009 par une première implantation au Royaume-Uni, où elle totalise aujourd’hui treize magasins, l’enseigne lifestyle du groupe américain URBN n’a franchi la Manche qu’en 2018 pour ouvrir ses premiers points de vente en Europe continentale. Depuis, elle enchaîne les inaugurations dans les grandes métropoles, dont Paris. Le point sur cette expansion avec Peter Ruis, directeur d’Anthropologie à l’international, qui était de passage dans la Ville Lumière ce 27 septembre.


Ambiance bohème chic dans le quartier de l'Opéra. - FashionNetwork


Après le Marais la semaine dernière, c’est au 38 avenue de l’Opéra que la marque, qui dispose déjà d'un site marchand en français depuis 2015, ouvre son second point de vente parisien. Un espace d’un peu plus de 300 mètres carrés qui mixe mode premium, objets pour la maison et accessoires dans un esprit bohème et créatif.

« En ciblant Paris au départ nous nous sommes dit "peut-être les Champs-Elysées, ou le boulevard Haussmann, avec un flagship", se remémore Peter Ruis. Puis en se concentrant véritablement sur l’ADN de l’enseigne, nous avons eu l’opportunité d'investir ces deux emplacements, plus petits qu’à notre habitude, mais ayant un vrai caractère architectural (verrière, mur en pierre…) dans des quartiers différents. Si vous n’êtes pas dans le Marais alors que votre business a un aspect lifestyle développé, quelque chose ne va pas ! Pour Opéra, c’est un point central de la ville fréquenté par les touristes mais avec aussi beaucoup de sièges d’entreprises autour ».

Et Anthropologie souhaite déjà ouvrir d’autres boutiques en France. « Nous regardons des espaces de vente à Lyon, et pourquoi pas à Nice, où Urban Outfitters va aussi s’installer prochainement », annonce le dirigeant. Ce sera la seconde implantation de cette dernière en France, puisque l’enseigne de mode jeune du groupe avait fait son arrivée à Paris en février 2018.


Peter Ruis est le responsable des marchés étrangers d’Anthropolgie - Anthropologie


La croissance d’Anthropologie ne se limite surtout pas au marché tricolore. « Anthropologie est une marque relativement mature aux Etats-Unis, où elle n’a qu’un petit potentiel de nouvelles ouvertures, donc la direction a décidé de trouver des relais de croissance à l’étranger ».

Elle fera ainsi son entrée aux Pays-Bas à la mi-novembre, en s’installant à Amsterdam sur la commerçante Leidsestraat, tandis qu’en Allemagne, où a  été inaugurée sa première adresse à Düsseldorf en 2018, une seconde implantation est prévue à Hambourg au printemps 2020. « Berlin et Munich sont assurément sur notre liste », atteste celui qui a pris les rênes des marchés étrangers d’Anthropologie mi-2018.

En novembre 2019, l’entreprise renforcera également son empreinte au Royaume-Uni par l’ouverture de deux unités supplémentaires, à Oxford et à Kingston Upon Thames. Belfast avait également accueilli une boutique en août dernier. L’incertitude liée au Brexit ne semble pas ébranler Peter Ruis : « nous allons continuer d’y ouvrir quatre à cinq magasins par an. L’un des effets positifs de ce dossier politique, c’est la baisse des prix dans l’immobilier commercial, donc nous en profitons ».  


Chaque boutique Anthropologie a la particularité d'abriter des installations artistiques, comme ici des papillons de papier - FashionNetwork


En Espagne, où elle a élu domicile à Barcelone en février dernier avec un premier flagship, le lancement de son site marchand dans le pays est aujourd'hui annoncé pour le printemps 2020. C’est seulement après cette expansion online qu’Anthropologie considérera une prochaine ouverture physique à Madrid, dont l’emplacement est activement recherché.

Pour structurer ces développements, un plan à dix ans a été mis au point par l’équipe internationale et passera sans doute également par l’Italie. « Actuellement, l’enseigne réalise autour de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires en Europe. Nous avons pour ambition d’atteindre au moins 500 millions d’ici dix ans, vise le dirigeant. Et de totaliser à cette échéance une cinquantaine de boutiques sur le continent (contre 17 actuellement, ndlr) ». Une progression qui passera aussi par le web car l’objectif est que les ventes en ligne représentent environ de 50 à 70 % de l’activité européenne, ce ratio se situant actuellement autour des 30 %.

Lancée en 1992 par le fondateur du groupe URBN, l’enseigne compte 200 points de vente dans le monde et a réalisé sur son exercice 2018/19 un chiffre d’affaires de 1,598 milliard de dollars, soit une belle progression de 8,5 % sur un an. Le prêt-à-porter représente la moitié de ses ventes, les accessoires près de 15 % et le reste concerne les articles pour la maison.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com