×
224
Fashion Jobs
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Clinique Travelling Consultant 100%
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Clinique Counter Consultant 100% Zürich
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Brand Manager Bodywear & Hosiery
CDI · Coldrerio
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ZARA
Visual Merchandiser 100% (M/W/D) Zara Geneve
CDI · GENEVA
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
HUGO BOSS
Operations Procurement Merchandise Shoes Woman & Leather Accessories
CDI · Coldrerio
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après sa dernière levée de fonds, Vestiaire Collective valorisée à 1,7 milliard de dollars

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
22 sept. 2021

Le site français de revente de produits de luxe Vestiaire Collective annonce une nouvelle levée de fonds de 178 millions d'euros, six mois après un précédent tour de table. L'entreprise est désormais valorisée à 1,7 milliard de dollars (1,45 milliard d'euros).


Vestiaire Collective


Les noms des participants à ce dernier tour de table illustrent le potentiel que représente la mode haut de gamme d'occasion. Parmi eux, SoftBank Vision Fund 2 et Generation Investment Management, une société contrôlée par Al Gore. De nouveaux fonds ont également été injectés par un groupe d'investisseurs existants, dont Bpifrance, Condé Nast, Eurazeo et Korelya Capital, une société soutenue par le groupe Naver.

Lors du précédent tour de table, en mars, l'entreprise avait levé un montant similaire auprès d'investisseurs de premier plan, comme Tiger Global et Kering.

À quoi va servir l'argent récolté? À étendre ses activités. L'entreprise souhaite s'implanter sur de nouveaux marchés et développer ses outils technologiques et sa stratégie durable. Selon certaines sources, Vestiaire Collective aurait jeté son dévolu sur le continent asiatique.

Maximilian Bittner, le PDG de la plateforme, déclare dans le Business Times : "Nous devons nous assurer que nous sommes prêts pour l'Asie, et non l'inverse. Les consommateurs asiatiques sont aujourd'hui les acheteurs en ligne les plus sophistiqués du monde."

De ce point de vue, la participation de Softbank pourrait être cruciale. La société japonaise, qui a également largement investi au capital du britannique The Hut Group, soutient un certain nombre d'entreprises qui utilisent la technologie pour renouveler les pratiques de leurs secteurs respectifs et se développer à l'échelle de la planète.

Selon Vestiaire Collective, l'Asie-Pacifique est son marché qui connaît la croissance la plus rapide, avec une augmentation de 150% des commandes au cours des douze derniers mois.

Selon un rapport publié en 2020 par le Boston Consulting Group, le marché mondial de la revente représente environ 40 milliards de dollars, soit plus de 34 millions d'euros. Un autre rapport de GlobalData, commandé par ThredUp, un rival de Vestiaire Collective, estime de son côté que les ventes mondiales d'articles d'occasion pourraient atteindre 77 milliards de dollars d'ici 2025, même si la question de la rentabilité reste un problème pour certaines entreprises du secteur, comme l'a récemment montré la chute de Reebonz, une entreprise basée à Singapour.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com