Arcadia, le propriétaire de Topshop, intéresse-t-il Shandong Ruyi ?

Après l'annonce du rachat de Bally un peu plus tôt ce mois-ci, le chinois Shandong Ruyi, également propriétaire de SMCP, pourrait faire un autre coup dans le secteur de la mode. Un article publié dimanche par le Sunday Times affirme ainsi qu'il songerait à s'offrir Arcadia, le propriétaire de Topshop.


Topshop

La presse anglaise affirme que Sir Philip Green, président du groupe, pourrait envisager de vendre « tout ou partie » d'Arcadia, ce qui pourrait mettre fin à un demi-siècle sous capitaux britanniques.

Une source proche du dossier a confié qu'une équipe de Shandong Ruyi était venue pour « négocier et scruter les comptes » au siège d'Arcadia à Londres.

De son côté, par l'intermédiaire d'un porte-parole, le groupe chinois a démenti à FashionNetwork.com être en discussions avec Sir Philipp Green pour une éventuelle acquisition.

Quel que soit l'acquéreur potentiel, Sir Philip Green n'est pas le seul propriétaire d'Arcadia et il ne prendra aucune décision seul sur une éventuelle vente. La société financière privée américaine Leonard Green possède une part de 25 % depuis 2012 et pourrait donc jouer un rôle déterminant. Selon le Sunday Times, l'accord qui lui avait permis de prendre sa part au capital de l'entreprise permet aux « deux parties de déclencher ou empêcher une vente d'Arcadia au bout de cinq ans » - ce délai est expiré depuis décembre dernier.

Difficultés chez Topshop

Mais un tel accord ne serait pas vraiment surprenant. Arcadia a rencontré de grandes difficultés ces derniers temps et même la griffe Topshop, pourtant influente, n'est pas sortie indemne des troubles qui agitent la vente au détail tout autour du monde.

On ne dispose que de peu d'informations fiables sur les performances d'Arcadia, car il s'agit d'une société privée. Mais les résultats qui ont fuité fin 2016 faisaient état de ventes comparables en baisse de presque 11 % chez Topshop - celles de l'ensemble du groupe Arcadia chutant de 6,5 %. Et la situation « se serait aggravée depuis cette date ».

SI Topshop a pu cibler Shandong Ruyi dans l'optique d'une vente, c'est parce qu'il est l'un des premiers acheteurs de marques du monde. Figurant parmi les plus importantes entreprises textiles de Chine et du monde, elle s'est notamment offert, dans sa frénésie d'achat, le groupe Invista Apparel & Advanced Textiles - lui permettant de mettre la main sur la marque Lycra - ainsi qu'Aquascutum, Gieves & Hawkes, Kent & Curwen et prochainement Valmy.

Son historique démontre que le groupe chinois se concentre surtout sur des marques d'Europe occidentale. Si sa stratégie est plutôt tournée vers le haut de gamme et le luxe, le rachat des marques Arcadia serait un revirement vers la grande consommation. Car outre Topshop, Arcadia contrôle Topman, Evans, Dorothy Perkins, Burton, Wallis et Miss Selfridge. 


Topshop

Sir Philip Green n'a pas commenté cette information. Acteur majeur du commerce britannique depuis des décennies, il a commencé à jouer sur le terrain de la mode dans les années 1970, avant de diriger la chaîne Amber Day. Chassé de son poste, il a repris Sears au Royaume-Uni à la fin des années 1990, avant d'acquérir BHS en 2000 et Arcadia en 2002. Il avait aussi fait deux offres hostiles pour racheter Marks & Spencer, mais sans succès.

Sa réputation avait été mise à rude épreuve quand, après avoir essayé de redresser BHS (British Home Stores) pendant des années, il l'avait cédé pour une livre sterling à Dominic Chappell. La faillite ultérieure de la chaîne l'avait obligé à se justifier au Parlement britannique et dans la presse nationale, et à injecter 363 millions de livres (410 millions d'euros) dans la caisse de retraite de BHS, dans le cadre d'un accord avec l'autorité britannique des régimes de retraite.

Le Sunday Times explique aussi que Sir Philip Green négocie depuis 2016 avec les banquiers d'HSBC dans le but de séparer Topshop d'Arcadia. Mais les administrateurs de fonds de pension ne voient probablement aucun intérêt à ce que la filiale la plus précieuse du groupe fasse scission, d'autant plus qu'Arcadia connaît également un important déficit de son système de retraite.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportMode - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER