Asos opte à son tour pour les mannequins virtuels

Après avoir fait parler de lui l’été dernier en cessant de retoucher les imperfections de ses mannequins, le pure player britannique Asos vient de signer un accord avec la start-up israélienne Zeekit pour recourir aux mannequins digitaux, de plus en plus répandus sur le Web.


Zeekit

Le système, qui permet de rajouter virtuellement les vêtements sur un mannequin, permet en effet un gain de temps comme d’argent. Rien qu’en France, Vente-Privée a lourdement investi dans se domaine, se rapprochant même dernièrement de Nikon. La société Allure Systems, récemment relocalisée à Paris, avait pour sa part levé 3 millions d’euros en septembre dernier, comptant parmi ses clients des portails majeurs dont La Redoute et ShowroomPrivé.

Le montant de la transaction entre Asos et Zeekit n’a pas été dévoilé. Fondée il y a cinq ans, cette dernière a depuis levé 12,5 millions d’euros. Une longue phase de virtualisation du catalogue de 80 000 produits d’Asos s’annonce. Et si, dans un premier temps, il s’agira d’habiller les mannequins Asos, Zeekit entend à l’avenir proposer ce même essayage virtuel aux clients.

En attendant, Asos vient de déployer son outil de recherche visuelle, et teste sur son site la présentation de ses produits via différents types de morphologies, à l'aide de trois mannequins mesurant 1 mètre 78, mais s’habillant respectivement en 36, 40 et 42.

L'agence Reuters estimait en novembre à 5,06 milliards de livres (5,7 milliards d'euros) la valeur d’Asos, contre 4,89 milliards (5,5 milliards d'euros) pour Marks & Spencer. Sur son exercice fiscal 2016/17, Asos a vu ses recettes augmenter de 33 %, à 1,923 milliard de livres (2,168 milliards d'euros), et le bénéfice avant impôt de 145 %. Les ventes à l'international ont bondi de 47 % (36 % à taux de change constant) et atteignent 1,178 milliard de livres (1,328 milliard d'euros). 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversInnovations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER