×
169
Fashion Jobs
KA/NOA
Sales Manager
CDI · GENÈVE
HUGO BOSS
Junior Brand Manager Leather Accessories Boss Man
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
HR Specialist 80%
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Trade & Consumer Marketing Manager Estée Lauder/Origins
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
HR Generalist
CDI · Zürich
ESTÉE LAUDER
Trade Marketing & Visual Merchandizing Executive - Make up Brands
CDI · Zürich
HUGO BOSS
jr. Brand Manager Bodywear & Hosiery | Maternity Cover
CDI · Coldrerio
ESTÉE LAUDER
Procurement Manager Facility Management & Capex
CDI · Wollerau
ESTÉE LAUDER
Logistics Business Excellence And Sustainability Senior Manager
CDI · Wollerau
HUGO BOSS
Consultant Global Media 100% (f/m/d)
CDI · Zug
ESPRIT
Sales Associate Auf Stundenlohnbasis (Flexible Mitarbeiter/in im Verkauf) (M/W, 40-60%)
CDI · Uster
DIOR
Beauty Consultant
CDI · ZÜRICH
CALZEDONIA GROUP
Sales Assistant 100% Lausanne
CDI · LAUSANNE
GLOBUS
Mitarbeiter:in ***Delicatessa Kundenservice (w/m/d)
CDI · ZÜRICH
GLOBUS
Verkaufsberater:in Men Fashion im Bereich Premium (w/m/d)
CDI · WALLISELLEN
THE KOOPLES
Permanent - Concession Manager - Globus Zurich Homme f/h
CDI · GENÈVE
CONFIDENTIEL
Responsable de Corner Flagship - Genève
CDI · GENÈVE
ESTÉE LAUDER
Lead Logistics Inbound And Outbound Planning
CDI · Lachen
ESTÉE LAUDER
Estée Lauder / Clinique Counter Coordinateur - Manor Sierre - 40%
CDI · Sierre
GLOBUS
Verkaufsberater:in Accessoires Für Pop-up (M/W/D)
CDI · ZÜRICH
ZARA
Visual Merchandiser 100% (M/W/D) Zara Geneve
CDI · GENEVA
SIDLER SA
jr. Sales Assistant - Runner / Luxury Brand / Seasonal Contract (ft) / st. Moritz
CDI · SAINT-MORITZ
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
15 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Asos signe une croissance de 26% de mars à juin

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
15 juil. 2021

Le chiffre d'affaires d'Asos a connu une croissance de 26% à 1,242 milliard de livres (1,46 milliard d'euros) sur les quatre mois courant jusqu'à fin juin, malgré la volatilité de la demande et les problèmes rencontrés par sa chaîne d'approvisionnement, dans un contexte marqué par de nombreuses restrictions sanitaires.


ASOS


Mais jeudi, le géant de la vente en ligne a également indiqué que ses activités ont "été plus modérées"  au cours des trois dernières semaines de la période, en raison des conditions météorologiques inhabituelles sur son premier marché — le Royaume-Uni — et des incertitudes qui règnent autour de la situation sanitaire.

Asos prévoit également une baisse de la demande à court terme, entraînée par l'augmentation des contaminations par le variant Delta au niveau mondial, mais reste convaincue que ses opportunités de croissance sur ses marchés cibles sont "plus grandes que jamais". Une prévision qui s'est vérifiée ces derniers jours, quand Asos a annoncé son accord avec Nordstrom pour la marque Topshop aux États-Unis.

La société suit un calendrier différent de la plupart de ses concurrents. Sa première période couvre les quatre mois prenant fin au 31 décembre, la deuxième ne concerne que janvier-février, la troisième porte sur les quatre mois jusqu'à fin juin et la période 4 les mois de juillet et août.

Pour sa troisième période, Asos a annoncé des ventes au détail au Royaume-Uni en augmentation de 60% à 526,4 millions de livres (615,1 millions d'euros). Dans l'Union européenne, ses ventes au détail ont grimpé de 18% pour atteindre 388,3 millions de livres (454,3 millions d'euros).

Aux États-Unis, les ventes au détail ont augmenté de 16% (ou 31% à taux de change constant) à 144,8 millions de livres (169,5 millions d'euros). Dans le reste du monde, elles ont baissé de 9% à 186,2 millions de livres (218,1 millions d'euros),

Au global, les ventes internationales au détail ont progressé de 9% pour atteindre 715,7 millions de livres (838,5 millions d'euros), ou 15% à taux de change constant, mais sur une base ajustée, elles n'ont augmenté que de 5%, ou de 11% à taux de change constant.

Il en ressort clairement que le Royaume-Uni a été un marché fort pour Asos au cours de la période — il l'a été tout au long de la pandémie —, et que la demande s'accélère aux États-Unis. L'amélioration des taux de croissance aux États-Unis reflète "l'amélioration de l'offre, la demande accrue pour les vêtements formels, l'impact des politiques de relance et la fin de nombreuses restrictions sanitaires".

Asos a enregistré une "bonne performance" dans l'Union européenne, "soutenue par une croissance particulièrement réjouissante en Allemagne, malgré le maintien de divers niveaux de restrictions sanitaires pendant une grande partie de la période". Les performances de l'Europe du Sud "ont été plus mitigées, les difficultés économiques liées au tourisme ayant eu un impact disproportionné sur les perspectives des jeunes de 20 ans". La société assure que son offre de produits continue de trouver un écho auprès des consommateurs "malgré les défis liés au Brexit, qui affectent la flexibilité de notre chaîne d'approvisionnement".

Sa faible performance dans le reste du monde est à imputer aux perturbations logistiques liées à la crise sanitaire, plus fortes que pour sa concurrence locale. Asos a dû faire face à des difficultés liées aux taux de change, qui ont réduit sa marge brute de 150 points de base. L'augmentation des frais de transport a également eu un effet négatif sur l'entreprise.

Asos précise que sa gamme de produits — et les taux de retour qui y sont associés — "commencent à refléter un retour en grâce des vêtements prévus pour des occasions spéciales". Pendant les confinements, les consommateurs achetaient davantage de vêtements décontractés, et les taux de retour étaient beaucoup plus bas que d'habitude ; aujourd'hui, ces derniers retrouvent peu à peu un niveau normal.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com